Nickel doit 10 % de ses clients à ses partenariats

capture ecran du site Nickel

En dépit de son rachat en juillet 2017 par BNP Paribas, Nickel est resté fidèle à son credo fondé sur la lutte contre l’exclusion bancaire. L’an dernier, la Fintech a ainsi conclu 12 partenariats avec des acteurs œuvrant pour la même cause. Leur apport est considérable pour l’enseigne car celle-ci leur doit 10 % de ses clients.

Fin 2017, le nombre de personnes financièrement fragiles s’élevait à 3,6 millions d’après l’Observatoire de l’inclusion bancaire. En 2018, Nickel a donc signé des conventions avec 12 partenaires dont les domaines d’action sont variés et complémentaires.

L’objectif étant de lutter contre l’exclusion bancaire des populations en situation de précarité économique et sociale en leur donnant accès aux services financiers fondamentaux.

Parmi ces partenaires, on retrouve notamment des acteurs spécialisés dans le prêt sur gage et le microcrédit (Crédit Municipal de Bordeaux, Adie, etc.), l’accompagnement budgétaire (Crédit Budget Partage, Crésus, APIB 44, etc.) et l’accompagnement de publics spécifiques (K d'urgences, Fraveillance, etc.).

Alternative aux DAB

Depuis son lancement en 2014, Nickel n’a cessé de se présenter comme un compte sans banque destiné aux exclus bancaires et aux clients déçus par les établissements traditionnels.

Pour la néobanque, il s’agit plus que d’une stratégie marketing. En effet, elle veille à respecter cet engagement en édifiant des partenariats avec des acteurs travaillant pour l’inclusion bancaire et sociale des publics fragiles.

Par ailleurs, Nickel se veut une solution face à la désertification bancaire. En effet, les DAB disparaissent progressivement, notamment dans les zones rurales. Pour lutter contre ce phénomène, le compte de paiement est utilisable dans près de 5 000 bureaux de tabac partenaires. Selon un communiqué, ceux-ci sont :

« Présents sur tous les territoires, notamment dans les milieux ruraux, et [permettant] aux clients Nickel de retirer de l'argent à leurs guichets ».

À noter que le service est facturé 0,50 euro par retrait, ce qui est moins cher qu’une transaction auprès d’un distributeur (1 euro).

Des clients orientés par les associations

1 client sur 10 décide d’ouvrir un compte bancaire Nickel sur les conseils d’une association ou d’un CCAS (Centre Communal d'Action Sociale), d’après la néobanque. Ses partenariats y sont pour beaucoup car ils induisent un surcroît d’exposition pour les acteurs de terrain. Dans un communiqué, la néobanque détaille :

« Dans le cadre de ces partenariats, les professionnels de l'action sociale et/ou acteurs associatifs préconisent l'ouverture d'un compte Nickel aux personnes qu'ils accompagnent : demandeurs d'emploi, personnes en surendettement, familles monoparentales, réfugiés, allocataires des minima sociaux… »

Son responsable des partenariats, Camilla Corri, souligne que l’ensemble des partenaires de Nickel souhaite trouver des solutions concrètes au problème d’exclusion bancaire, voire de surendettement.

L’objectif est la mutualisation des efforts pour innover au profit de l’inclusion bancaire. 10 % des clients de l’enseigne sont aujourd’hui venus sur les conseils d’une association, de leur CCAS ou encore de leur assistant social.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top