Tinder cherche à s’affranchir des commissions prélevées par Google et Apple

Logo de l'application Tinder

Vu leur incidence sur ses revenus, Tinder a décidé de s’affranchir des commissions appliquées par Google et Apple. Elle incite donc ses utilisateurs à inscrire leurs coordonnées bancaires directement sur la plateforme pour contourner ces prélèvements. L’application de rencontre rejoint ainsi le mouvement d’émancipation initié par plusieurs services de premier plan tels que Spotify, Netflix ou Fortnite.

En 2015, Spotify a adopté un système permettant de se délester des commissions prélevées par Google et Apple. Elle a ensuite été suivie par plusieurs services populaires, dont Netflix et Fortnite en 2018. Depuis peu, Tinder entreprend également une démarche similaire. Sa maison-mère IAC souhaite en effet s’affranchir de ces taxes imposées par les icônes de la Silicon Valley.

Pour rappel, Google effectue un prélèvement de 15 % à 30 % sur tout achat de contenus ou de services via sa plateforme de paiement sur Android. Il s’agit en l’occurrence des abonnements mensuels Plus et Gold chez Tinder. Malgré les remises de fidélité, ces commissions restent encore trop élevées pour IAC.

Les applications populaires contre Google et Apple

Depuis le lancement de Google Play et d’Apple Store en 2008, les deux géants du numérique disposent d’une importante source de revenu grâce à leurs commissions. Selon l’analyste de Macquarie, Ben Schachter :

« C’est un business extrêmement profitable pour Google, qui lui rapporte des milliards de dollars ».

Ben Schachter

Il s’agit donc d’un système particulièrement rentable pour les deux entreprises. Pour se justifier, Google invoque notamment les frais de fonctionnement de sa boutique d’application. Ces sommes serviraient ainsi à rendre la plateforme plus pratique, performante et fiable. Apple a avancé des arguments similaires lorsque Spotify l’a accusé de pratiques illicites.

Depuis que Tinder a également décidé de contourner leurs prélèvements, Google et Apple devraient se rendre compte de l’ampleur du problème posé par le taux de leurs commissions. En effet, les applications qui ont décidé de ne plus se soumettre à leur système de paiement sont des clients importants. De plus, ces entreprises sont capables de créer des solutions alternatives à leurs plateformes.

Dans ce contexte, les analystes se demandent si Spotify, Fortnite, Netflix et Tinder n’inspireront pas d’autres applications populaires proposant, eux aussi, des systèmes d’abonnements.

En effet, en évitant les plateformes des deux géants américains, ils auront la possibilité de toucher 100 % de toutes les transactions. Le mouvement risque ainsi de se généraliser si Google et Apple ne prennent pas des mesures adaptées.

Une rupture totale en perspective pour Tinder

Désormais, le changement de coordonnées bancaires pourrait avoir un impact sur le compte Tinder de l’utilisateur. En effet, selon les observations d’un analyste de Macquarie relayé par Bloomberg, l’application de rencontre pousse subtilement ses clients à renseigner leurs coordonnées bancaires directement dans l’outil.

À travers cette démarche, sa maison-mère IAC pourra éviter de payer les commissions de Google et toucher 100 % du montant des abonnements. D’ailleurs, au début, les prélèvements Google Play s’élèvent à 30 % de la valeur des transactions. Au bout d’un an, ce montant sera réduit à 15 %. Toutefois, même dans ce cas, l’application ne récupère que 85 % de la somme versée par l’utilisateur.

La tactique de Tinder concerne uniquement les clients souhaitant s’inscrire à ses services payants. Concrètement, l’écran permettant de procéder à l’abonnement met en avant les plages dédiées à l’enregistrement des coordonnées bancaires de l’utilisateur. Le système de paiement Google Play, en revanche, se retrouve masqué derrière le clavier. Les internautes auront ainsi tendance à privilégier le premier mode d’inscription.

Tinder va encore plus loin pour marquer la rupture avec Google. Une fois que l’utilisateur a enregistré ses coordonnées bancaires sur l’application, il ne pourra plus rebasculer vers le mode de paiement proposé par Google Play.

Ses achats futurs passeront par cette plateforme intégrée et utiliseront ces informations fournies par le client, qu’il s’agisse d’abonnements ou de tout autre type de services.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top