La BCE annonce la faillite de la sixième enseigne bancaire lettone PNB Banka

capture ecran du site de la banque PNB Banka

Comme le souhaite la BCE, PNB Banka dépose son bilan. En effet, la sixième banque du secteur bancaire en Lettonie n’est pas parvenue à se relever et ses 550 millions d'euros d'actifs demeurent toujours insuffisants. Le fonds de résolution s’occupera de la restitution des avoirs aux clients, comme l’a affirmé le ministre des Finances du pays.

Après avoir supervisé la banque lettonne PNB Banka durant des mois et réalisé des audits sur sa santé financière, la BCE a décidé de la démanteler. La nouvelle autorité de résolution exerçant à l’échelle européenne a avancé qu’une procédure visant à sauver la banque de la faillite serait loin de servir l’intérêt général. C’est ce qui a été formulé dans un autre communiqué.

En février 2018, ABLV Bank, qui est le troisième établissement bancaire de la place lettone, a subi le même sort. La BCE avait alerté sur une probable faillite. Le secteur bancaire du pays connaît-il actuellement une crise ?

Les sanctions infligées à PNB Bank pèsent sur ses résultats dans un contexte de faible capitalisation

ImportantSelon la BCE, le passif de PNB Banka devient plus important que son actif, sachant que son niveau de capitalisation s’est fortement détérioré. Le rapport audité de l’an passé fait justement état d’une insuffisance des provisions et des fonds propres.

Est-ce une des raisons qui aurait poussé la banque à fermer les yeux face aux transactions réalisées par certains clients ? Ces derniers ont contourné les sanctions émises à l’encontre de la République populaire démocratique de Corée sur la scène internationale.

En 2017, le gendarme financier du pays balte a infligé à l’enseigne bancaire une amende pour avoir contribué à la réintroduction des fonds issus d’activités illicites. Une enquête avait été préalablement ouverte par les autorités. Elle a été menée en collaboration avec le FBI.

L’exécutif compte accompagner les clients de PNB Banka dans leur démarche de récupération de leurs avoirs, à hauteur de 100 000 euros au plus. Banco Popular, qui a été dans la même situation, n’a pas eu besoin de le faire puisque l’établissement a été acquis par le géant Santander au dernier moment.

Une résolution décidée directement par la BCE qui ravit les représentants lettons ?

Conformément au mécanisme de résolution unique (MRU), la banque lettone fermera ses portes. La procédure tiendra compte de la législation nationale. Le MRU a été mis en place dès 2016 pour organiser la liquidation des banques européennes en proie à de sérieuses difficultés financières. Dans ce cas, le secteur bancaire en subira les conséquences.

En tout cas, le chef du gouvernement letton s’est réjoui de cette initiative de la BCE quand l’État italien, lui, est venu à la rescousse de deux de ses enseignes. Il a renfloué les caisses de Veneto Banca grâce à l’argent des contribuables. S’il faut changer de banque à étudier, le cas de Banca Popolare di Vicenza est similaire.

PNB Banka est sous le contrôle de l’institution financière principale de l’Union européenne depuis le mois de mai 2019 à la demande du régulateur letton du secteur financier. En 2013, un financier du nom de Grigory Guselnikov avait fait l’acquisition de la banque. D’ailleurs, elle s’appelait Norvik Banka jusqu’en 2018. La même année, le businessman russe a éveillé les soupçons concernant l’intégrité du gouverneur de la banque centrale du pays de l’Europe de l’Est, Ilmars Rimsevics.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top