Les distributeurs de billets sont facilement accessibles à 98,9 % des Français

Des billets de banque qui sortent d'un distributeur de billets

Actuellement, la France recense environ 53 000 distributeurs et 23 000 points d’accès permettant aux consommateurs d’effectuer des retraits en espèce. Ainsi, selon la Banque de France et le gouvernement, les Français bénéficient d’une grande accessibilité à l’argent liquide. Il s’agit d’une bonne nouvelle, car ce mode de paiement est encore très employé au quotidien.

Le ministère de l'Économie et des Finances a récemment publié une cartographie présentant l’accès du grand public à l’argent liquide dans tout l’Hexagone. Elle a été réalisée en collaboration avec la Banque de France, les réseaux bancaires locaux, la direction du Trésor et les transporteurs de fonds.

Dans l’ensemble, les Français ont facilement accès aux espèces grâce à une bonne répartition des distributeurs automatiques sur tout le territoire. Près de 99 % de la population a en effet accès à au moins un distributeur de billets implanté à proximité.

Le ministre des Finances actuel est ainsi satisfait de cette situation compte tenu de l’importance de ce mode de paiement au quotidien.

Une politique visant à faciliter l’accès à l’argent liquide

En général, dans les communes françaises sans distributeur de billets, les habitants doivent faire en moyenne 8 minutes en voiture pour arriver dans la ville la plus proche qui en possède au moins une. D’autre part, lorsqu’elles en sont équipées, les communes disposent en moyenne de 8 guichets automatiques bancaires (GAB).

La majorité des communes sans distributeur se trouvent en zone rurale et sont de petite taille. En effet :

  • 97 % des 28 664 communes ne disposant pas de cet équipement affichent moins de 2 000 habitants.
  • Près de 76 % des personnes qui n’ont pas accès à un GAB à proximité habitent en zone rurale.
  • Dans 89 % des cas, les communes de 500 habitants se trouvent à plus de 15 minutes d’un distributeur.

En dépit de la progression des moyens de paiement dématérialisés, il est indispensable de garantir la disponibilité et l’accessibilité de l’argent liquide. Comme le soulignent la Banque de France et le ministère des Finances :

« [Cette situation réclame] une attention particulière au cours des années à venir, afin de continuer de garantir à tous et partout l'accessibilité aux espèces et de préserver la liberté de choix du moyen de paiement, en particulier pour les populations fragiles ou habitant en milieu rural ».

Dans le communiqué, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a également insisté sur le fait que :

« La Banque de France est garante vis-à-vis des citoyens du libre choix de leurs moyens de paiement. […] Les espèces continuent à jouer un rôle important dans notre vie quotidienne ».

François Villeroy de Galhau.

Rationalisation de la répartition géographique des distributeurs

La répartition des GAB sur tout le territoire français peut sensiblement varier d’un établissement à un autre. Ainsi, certains clients décident parfois de changer d’agence bancaire pour avoir accès à un réseau de distributeurs couvrant une zone plus vaste. En effet, il n’est pas évident de prévoir des frais supplémentaires pour effectuer des retraits sur les distributeurs d’autres enseignes.

Selon la FBF, la France métropolitaine recensait, en 2018, 52 697 distributeurs de billets ainsi que 23 323 points d'accès privatifs. Ces derniers sont généralement installés par les banques dans un commerce ou un débiteur de tabac, à l’instar des points Nickel (BNP Paribas), des points verts (Crédit Agricole), des points relais (Crédit Mutuel) et des points de contact (La Banque Postale).

Le nombre de GAB a toutefois diminué d'environ 5 % en France au cours de ces 3 dernières années. Cette baisse est particulièrement remarquable dans les communes comptant plus de 10 000 habitants et ayant une population relativement dense.

Néanmoins, il s’agit surtout d’une rationalisation de la répartition du parc de distributeurs de l’Hexagone. La démarche peut notamment se traduire par la réduction du nombre de GAB installés dans un même établissement. Un réseau bancaire peut également décider de regrouper ses agences implantées dans la même commune. Comme l’indique la FBF dans un communiqué :

« Depuis fin 2015, si on a pu observer des fermetures de distributeurs automatiques de billets dans 198 communes, 131 communes qui ne comptaient aucun distributeur se sont ainsi vues équiper d'un ou de plusieurs distributeurs. Cela montre bien que les banques adaptent leur parc aux besoins et aux usages de leurs clients ».
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top