L’usage de la carte bancaire fait désormais partie intégrante des habitudes des Européens

usage carte bancaire

La crise sanitaire a accéléré le recours au paiement sans contact dans la zone euro. Cette tendance concerne surtout la carte bancaire qui est de plus en plus utilisée par les consommateurs dans ce territoire. Selon la BCE (Banque centrale européenne), une hausse de 5,5 % du nombre de cartes de paiement délivrées a été constatée l’an dernier.

Le paiement scriptural implique le transfert de fonds d’un compte bancaire à un autre. Dernièrement, la BCE a dévoilé les chiffres 2019 concernant ce type de transaction. Ils indiquent que ce dernier a progressé de 8,1 % en un an.

Les paiements scripturaux ont totalisé 98 milliards d’opérations pour un montant de 162 100 milliards d’euros. Dans le détail, les cartes bancaires ont été utilisées pour 48 % des paiements scripturaux réalisés l’an dernier. Pour les virements et les prélèvements, la part s’établit respectivement à 23 % et 22 %. En revanche, le chèque voit son usage se replier progressivement depuis 10 ans dans la zone euro.

L’usage de la carte bancaire est favorisé par plusieurs facteurs

L’observatoire CB indique que les Français privilégient l’usage de la carte bancaire à celui du chèque ou encore du cash. Dans l’Hexagone, les ménages règlent 60 % de leurs dépenses de consommation courante avec ce moyen de paiement. L’an dernier, le nombre de cartes en circulation dans le pays a augmenté de 8,8 %. Cette hausse est notamment liée au sans contact.

En Allemagne, la carte bancaire a supplanté le cash en 2020 alors que ce pays est connu pour plébisciter le paiement en espèces. C’est ce que révèle Euromonitor International qui souligne qu’il s’agit d’une première outre-Rhin. Le cabinet d’études explique que ce brusque changement de comportement est motivé par des raisons d’hygiène compte tenu du contexte sanitaire actuel.

Toutefois, il ne s’agit pas de la seule cause de cette évolution. Euromonitor International note que les Allemands sont de plus en plus confiants concernant la préservation de leur vie privée lorsqu’ils utilisent leurs cartes bancaires.

De 2019 à 2025, les paiements réalisés au moyen de ces dernières sont susceptibles de croître de 28 % selon le cabinet. De son côté, l’usage du cash risque de reculer de 34 %.

Dans le cadre d’une interview accordée au Temps en mars 2020, Andreas Dietrich, professeur à l'institut IFZ (Institut des services financiers de Zoug), a confié :

La crise actuelle pourrait fortement changer le comportement des consommateurs. Déjà parce qu'ils en sont contraints – on ne change pas « juste comme ça » – et qu'ils pourraient se rendre compte de l'aspect pratique et rapide.

Andreas Dietrich.

Déclin inexorable du cash

Certes, les gestes barrières et la distanciation sociale sont particulièrement favorables au paiement sans contact. Cependant, les transactions par carte bancaire ont connu un développement soutenu depuis 2014, soit bien avant la pandémie.

Ce phénomène est lié à l’essor des banques digitales. En effet, ces dernières proposent souvent une carte bancaire sans frais et n’imposent quelquefois pas de conditions de revenus. Cette situation s’explique également par l’arrivée des géants de la technologie dans le secteur des paiements. Depuis plusieurs années, les consommateurs voient se multiplier les solutions comme Google Pay, Apple Pay, Samsung Pay, etc.

Malgré la montée en puissance de la carte bancaire, la valeur totale des paiements y afférents n’a représenté que 2 000 milliards d’euros en 2019 dans la zone euro. Un chiffre qui résulte de la faiblesse des montants réglés. En effet, la valeur moyenne d’une opération s’est établie à 42 euros.

Quoi qu’il en soit, la popularité de la carte bancaire nuit au cash. En atteste la diminution de 3,5 % du parc de DAB (distributeurs automatiques de billets) en Europe. Désormais, le nombre d’automates sur le Vieux Continent ne s’élève plus qu’à 310 000. En revanche, celui de terminaux de points de vente a bondi de 8,1 %. Ces dispositifs ont ainsi totalisé 11,7 millions d’unités l’an dernier.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top