Les banques centrales tendent à s’adapter à l’ère du numérique

usage banque numérique

Le géant des solutions de paiement MasterCard se dit prêt à accompagner les acteurs privés et publics du secteur bancaire. En effet, une transition est en marche et les succursales classiques ont tout intérêt à s’adapter à la nouvelle ère du numérique, notamment en ce qui concerne les devises numériques, afin de survivre.

MasteCard continue son assaut sur le marché des cryptomonnaies. Après avoir scellé des partenariats avec les fintechs les plus prometteuses, le géant américain se dit prêt à accompagner les succursales traditionnelles à entamer leur mue numérique. Dans cette optique, la société de solution de paiement a lancé une plateforme de test dédiée aux devises virtuelles des banques centrales. Ce dispositif permettra aux établissements bancaires classiques d’expérimenter leurs nouveaux produits.

MasterCard a confirmé le lancement de ce projet via un communiqué de presse datant du 9 septembre. Les monnaies cryptographiques sont en plein essor, de plus en plus de particuliers souhaitent disposer de ce produit sur leur compte bancaire.

Aider les banques centrales à déployer leurs monnaies numériques

Le lancement de la plateforme test pour les CBDC (Central Bank Digital Currency), par MasterCard, a été officialisé il y a environ une semaine. Les enseignes bancaires et les entreprises technologiques pourront y amorcer leur transition numérique. À Raj Dhamodharan, vice-président du pôle Produits et partenariats en actifs numériques et blockchain chez MasterCard, d’expliquer :

Les banques centrales ont accéléré leur exploration des monnaies numériques avec une variété d’objectifs, allant de la promotion de l’inclusion financière à la modernisation de l’écosystème des paiements.

Raj Dhamodharan.

Le projet de MasterCard permet de stimuler l’émission, la distribution et les échanges de CBDC. La société américaine tente de démontrer que ces institutions financières peuvent idéalement s’adapter aux services de paiements en ligne. La stimulation proposée par la plateforme offre la possibilité de simuler les transactions financières en devises virtuelles. Raj Dhamodharan se félicite alors du lancement de ce dispositif-test. D’après lui :

MasterCard stimule l’innovation avec le secteur public, les banques, les fintechs et les sociétés de conseil dans l’exploration des CBDC, en travaillant avec des partenaires qui sont alignés sur nos valeurs et principes fondamentaux. Cette nouvelle plateforme soutient les banques centrales dans leurs décisions actuelles et futures sur la voie à suivre pour les économies locales et régionales.

Raj Dhamodharan.

Une transition cruciale

Le paysage financier a changé du tout au tout avec l’avènement des services de paiements en ligne. Les transactions sont plus faciles à réaliser et souvent plus rapides. De nombreuses fintechs ont surfé sur cette dynamique et proposent une manière simple de gérer son compte bancaire tout en promulguant une monnaie à l’abri des instabilités économiques actuelles.

L’ère des succursales traditionnelles semble être révolue, plusieurs professionnels du secteur s’accordent notamment sur ce point. Pour survivre, ces succursales n’ont donc d’autres choix que de s’adapter à l’ère du numérique. D’ailleurs, les hautes institutions financières, telles que la BRI, ont incité les banques centrales à créer des CBDC. La plupart d’entre elles se sont exécutées et ont récemment dévoilé leurs projets pilotes. Néanmoins, certains organismes, comme la Banque centrale européenne, accusent un retard sur ce point. Quoi qu’il en soit, il n’est pas à douter que les CBDC devraient bientôt débarquer en Europe.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top