La tendance à l’épargne constatée depuis le confinement s’est essoufflée en août 2020

Une tirelire sur un bureau

Les Français qui n’ont pas été affectés par la pandémie ont eu la possibilité d’épargner depuis le confinement. Cette tendance a toutefois atteint l’essoufflement en août dernier. Ce mois-là, des consommateurs ont même puisé tout l’argent qui se trouvait sur leur compte courant dans certains départements. Le point sur ce sujet.

Les dépôts effectués par les Français sur leur compte bancaire, mais également sur les différents livrets et les plans d’épargne entre fin mars et fin mai 2020 ont progressé de 160 milliards d’euros. Il s’agit d’une hausse de 7 %. C’est ce que révèlent les chiffres fournis par la Banque de France le 23 octobre dernier.

Après le confinement, les consommateurs ont continué à épargner dans l’ensemble. Ainsi, les dépôts bancaires ont augmenté de 36,4 milliards d’euros en juillet dernier. Le mois suivant, cette tendance a ralenti. En effet, les dépôts bancaires ont seulement bondi de 200 millions d’euros entre fin juillet et fin août 2020.

Pourquoi les dépôts bancaires reculent-ils ?

Plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer la baisse des dépôts bancaires, voire le prélèvement de la totalité de l’argent mis de côté par les consommateurs dans certains départements. Tout d’abord, les spécialistes évoquent un phénomène de rééquilibrage.

Concrètement, il est possible que les Français commencent à investir sur des placements le surplus de salaire qu’ils avaient jusque-là versé sur leur compte courant. Quoi qu’il en soit, ils ne se sont certainement pas tournés vers l’assurance-vie. En effet, l’encours dans le secteur a reculé de 7 milliards d'euros depuis que 2020 a débuté.

Certains experts imputent la décollecte constatée en août dernier aux dépenses effectuées durant les vacances d’été. D’autres l’expliquent par le rattrapage de la consommation qui a été empêchée pendant la période de confinement. Enfin, il existe une hypothèse selon laquelle la crise sanitaire a commencé à atteindre les Français qui n’en avaient jusqu’alors pas ressenti les effets.

Dans quels départements les retraits ont-ils été les plus importants ?

Fin août 2020, les dépôts bancaires sur les comptes courants ont baissé de 6,4 milliards d’euros comparativement à fin juillet à Paris. En parallèle, les habitants de la capitale ont retiré massivement de l’argent sur leurs comptes.

Dans d’autres départements franciliens, les consommateurs ont également puisé sur leurs comptes bancaires au cours du dernier mois de l’été. Par exemple, la décollecte a atteint 300 millions d’euros dans le Val-de-Marne et 100 millions d’euros en Essonne.

La même tendance a été observée dans le Rhône. Les habitants de ce département ont en effet retiré 500 millions d’euros sur leurs comptes courants. Une partie de cette somme (200 millions d’euros) a été placée sur des livrets d’épargne.

Malgré tout, les habitants de certains territoires français ont continué à alimenter leurs comptes en août 2020. En Corse, les dépôts bancaires ont notamment progressé de 2 %. Pour leur part, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Occitanie ont connu une augmentation respective de 1,1 % et de 1 %.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top