La Banque Postale renforce les contrôles sur les dépôts d’espèces auprès de ses guichets

logo Banque Postale

Désormais, les clients de La Banque Postale ne pourront plus déposer plus de 10 000 euros en liquide sur leurs comptes. Ils devront par ailleurs fournir des justificatifs pour les versements en espèces d’une valeur inférieure. Ces mesures ont été prises afin de contribuer concrètement à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Fin 2018, l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) a condamné La Banque Postale à une lourde amende de 50 millions d’euros. La sanction a été prononcée en raison du laxisme de l’établissement concernant la lutte contre les fraudes. Pourtant, ces failles peuvent entre autres favoriser le blanchiment d’argent et le financement des terroristes.

En réponse à cette pénalisation, la filiale de La Poste est devenue plus stricte sur les modalités de dépôt d’argent en liquide aux guichets, que ce soit pour les détenteurs de comptes bancaires courants ou de livrets A. Ces nouvelles dispositions concernent 10,3 millions de personnes dans l’Hexagone, comme le relate Le Parisien.

Des dépôts en cash suivis de près

Depuis février dernier, seuls le client en personne ou son représentant légal auront la possibilité d’effectuer des dépôts en cash de plus de 1 500 euros sur les comptes de La Banque Postale. Autrement dit, l’établissement n’autorise plus les mandataires à réaliser ce type d’opération.

L’établissement entend ainsi mettre en place un dispositif pour lutter contre les fraudes. D’après les spécialistes, il s’agit également d’une manière d’inciter les clients à déposer leur argent liquide au niveau des automates. D’ailleurs, ce système est actuellement la norme dans le secteur.

En adoptant cette pratique courante au sein des autres établissements, La Banque Postale aura aussi l’opportunité de réduire l’affluence au niveau de ses quelque 17 000 points de contact répartis sur tout le territoire français.

Pour rappel, le guichet local de la banque est généralement intégré à un bureau de poste. En définitive, le groupe pourra désengorger les services et alléger la charge de travail des agents dans son réseau de distribution.

Des versements plafonnés et vérifiés

Le plafonnement des dépôts en cash à 10 000 euros se présente comme une des premières mesures prises par La Banque Postale face aux problèmes invoqués par l’ACPR. Ainsi, ses clients ne pourront désormais plus réaliser de versement supérieur à cette somme sur un mois.

La banque exigera par ailleurs des justificatifs sur l’origine de l’argent en question pour tout versement mensuel oscillant entre 1 501 et 10 000 euros sur 30 jours glissants. Comme le souligne Le Parisien, la personne procédant au dépôt en liquide devra présenter un document juridiquement valide, tel qu’une facture, une lettre notariée notamment pour les successions, etc.

Enfin, pour les versements en cash de moins de 1 500 euros, le client devra à la fois présenter une pièce d’identité et fournir une déclaration relative à l’origine des fonds. Néanmoins, cette obligation était déjà en vigueur avant l’application des nouveaux dispositifs de contrôle de La Banque Postale.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top