L’Algérie envisage de faciliter la création de comptes en devises pour mieux contrôler les transferts d’argent

Siège de la banque Algérienne

En accord avec sa promesse, le président algérien Abdelmadjid Tebboune compte prendre des mesures concrètes pour lutter contre le transfert illicite de fonds et l’évasion fiscale. Ces deux phénomènes sont en effet trop fréquents et nuisent à l’écosystème national. La diaspora algérienne sera ainsi moins réticente à envoyer de l’argent vers le pays.

L’Algérie permettra bientôt à ses ressortissants vivant à l’étranger d’ouvrir un compte bancaire en devises, sur l’initiative du chef de l’État. Ce dernier envisage d’appliquer cette mesure dans le cadre de son programme de lutte contre les fraudes, les évasions fiscales et le financement des criminels.

En février dernier, Abdelmadjid Tebboune a déjà envoyé un message fort contre ces pratiques nocives pour la situation économique nationale en criminalisant l’évasion fiscale. Il s’agit en effet d’un fléau particulièrement grave dans le pays. En parallèle, le régime s’efforce de proposer des solutions concrètes pour détourner les particuliers des circuits illicites de change et de transfert de devises.

Une initiative favorable à l’économie du pays

En décembre dernier, la Banque d’Algérie a demandé aux établissements bancaires et autres institutions financières de faciliter davantage l’ouverture ainsi que l’alimentation des comptes en devises. Cette recommandation concerne surtout les particuliers. En tout cas, les acteurs concernés doivent continuellement veiller à respecter la réglementation applicable dans le domaine.

À travers cette directive, la banque centrale cherche à limiter les fraudes, à lutter contre le blanchiment d’argent et à prévenir le financement d’activités criminelles. Cette disposition permet par ailleurs de récupérer les devises circulant sur le marché noir et de les réinjecter dans le circuit formel.

Les autorités pourront ainsi disposer de données fiables sur les devises échangées dans le pays. Le système financier national sera également stimulé par cet assainissement du transfert d’argent à l’international. Les ressortissants algériens, de leur côté, seront plus enthousiastes à envoyer de l’argent à leurs proches. L’augmentation de ce flux de devises sera d’autant plus bénéfique pour l’Algérie.

Une mesure nécessaire contre les fraudes

Abdelmadjid Tebboune a récemment expliqué sa stratégie contre les transactions illicites et les évasions fiscales dans une interview accordée à Russia Today. Afin d’endiguer ces fléaux, le chef de l’État a notamment démontré la nécessité de faciliter l’ouverture et l’alimentation des comptes en devises.

Grâce à cette initiative, les Algériens résidant à l’étranger auront l’opportunité de réaliser plus facilement des transferts d’argent dans le pays, sans être obligés d’effectuer des opérations de change au préalable. Comme l’a souligné le président algérien, sur la chaîne de télévision russe :

Pourquoi les obligeons-nous à passer par le Dinar ? Laissons-les ouvrir des comptes en devises, utiliser leur argent et transférer leur argent légalement, sans qu’il n’y ait d’abus.

Abdelmadjid Tebboune.

En facilitant ainsi l’accès aux comptes en devises, les pouvoirs publics encouragent les ressortissants algériens à intégrer le système économique officiel et à participer à la stabilité financière du pays. Cette mesure permettra également d’accélérer la circulation de capitaux venant de l’étranger.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top