L’échange de données financières sera facilité grâce à la plateforme b-Link

gestion des données financières

Le paysage bancaire prend un nouveau tournant face à la mondialisation et à la croissance des échanges. C’est dans ce sens que la plateforme b-Link a vu le jour pour répondre à ces nouveaux défis. Elle permet, en effet, de connecter les banques et les fournisseurs de services. Mais cette plateforme facilite aussi grandement les paiements pour les sociétaires.

La seconde directive européenne sur les services de paiement a imposé aux banques de communiquer des informations quant aux transactions de leurs clients. Cette loi surfe sur la dynamique de l’Open Banking, un concept qui permettrait de proposer davantage de produits tout en facilitant les paiements. L’opérateur de bourse suisse a ainsi développé son propre modèle bancaire, qu’il a concocté depuis deux ans déjà.

À savoir, la plateforme b-Link met en relation les établissements financiers et les fournisseurs de solution dans un cadre règlementé et sécurisé. Cet échange d'information permettra aux deux parties de concevoir de nouveaux produits. Mais les sociétaires des banques auront aussi accès à une facilité de paiement, puisqu’ils n’auront plus à ouvrir un compte bancaire lorsqu’ils font, entre autres, des achats sur Internet.

Tout, en un seul endroit

Cette plateforme permet aux banques et aux fournisseurs de services d’échanger des données clients, afin de mettre en place de nouveaux services et de nouvelles offres. Toutefois, il convient de préciser que l’accès est règlementé, chaque participant devant pouvoir garantir qu’il est apte à traiter ces données financières. En outre, le service y afférent doit être sécurisé afin d’éviter les éventuelles fuites ou le vol d’informations.

L’Open-Bank, et plus particulièrement la DSP2, a inspiré de nombreuses Startup, qui ont déjà proposé des solutions innovantes. Mais c’est là tout l’intérêt de b-Link, car la mise en place de diverses plateformes ne faciliterait plus les échanges, bien au contraire. En rassemblant les établissements financiers et les prestataires tiers en un seul endroit, on n’aurait plus qu’un seul axe de connexion, en plus de faciliter les paiements qui ne transiteraient plus par des intermédiaires.

Les applications de b-Link

Lors de son lancement, b-Link mettait à disposition des participants, deux applications. La première, dite « Service d’information de compte pour solutions comptables et établissements financiers », permet à des prestataires tiers d’obtenir d’une banque des renseignements sur les comptes de leurs usagers. À noter que cet échange a été consenti au préalable par ces derniers. Ces informations peuvent être d’ailleurs utilisées aux fins d’un rapprochement avec les données de la comptabilité.

La seconde application se nomme « Service de livraison de paiements pour solutions comptables et établissements financiers ». Cette dernière permet aux fournisseurs de services de transmettre les rétributions de leurs clients, et ce, de manière automatisée aux banques. Les clients n’auront ensuite plus qu’à valider l’opération au travers de leur e-banking pour conclure la transaction.

Pour faire plus simple, lorsque le client s’offre par exemple un article sur Internet, cet achat est conclu de manière quasi instantanée, puisque le site transmet directement cette opération à la banque du client. Après validation, le coût de l’article sera déduit du compte de ce dernier et transféré celui du site internet.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top