Les utilisateurs de cartes bancaires peuvent se faire rembourser leurs achats

Une jeune femme effectuant son paiement à l’aide d’une carte de crédit dans un magasin de luxe

Le programme de fidélité proposé par les marques est depuis peu adopté par les établissements bancaires. Ces derniers vont néanmoins plus loin, et mettent en avant une offre plus flexible. En effet, les clients peuvent se servir de leurs gains comme ils le souhaitent. Les commerçants partenaires des banques sont nombreux et issus de secteurs variés.

Récompenser le client pour ses achats est une pratique commerciale utilisée depuis longtemps. Chez les grands distributeurs, les clients ont notamment droit à une carte de fidélité ou un bon d’achat. Toutefois, cet avantage ne peut être utilisé que chez la même enseigne qui l’a accordé.

Les banques ont repris le concept. Le principe est le même : les clients sont récompensés pour les achats réalisés avec la carte bancaire. Toutefois, l’argent sera versé directement sur leurs comptes bancaires. Les consommateurs peuvent l’utiliser librement auprès des enseignes partenaires. Le taux de remboursement varie d’un établissement à un autre, et peut aller jusqu’à 20 %.

Une solution pour rentabiliser sa carte bancaire

Concrètement, le programme de fidélité mis en place par les banques permet de bénéficier de cashback. Pour ces établissements, il s’agit d’un moyen de redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs. Dans le même temps, le remboursement compense le prix de la carte bancaire. Cette dernière coûte en effet 44 euros dans sa version classique. Le titulaire d’une carte haut de gamme, pour sa part, doit débourser 127 euros en moyenne.

Pour profiter du remboursement, les consommateurs peuvent simplement recourir à des applications telles que Joko. Lancé fin 2018, cet outil propose un programme à mi-chemin entre la carte de fidélité et le cashback. Pour les dépenses réalisées avec sa carte bancaire, l’utilisateur obtiendra des points.

Ceux-ci deviendront ensuite des cartes cadeaux utilisables auprès d’une cinquantaine d’enseignes nationales et une centaine de plateformes en ligne.

Le taux de cashback est de 5 % en moyenne. L’utilisateur peut accéder à l’offre avec n’importe quelle carte bancaire, quel que soit l’établissement d’affiliation.

Un programme disponible chez les néobanques comme chez les banques classiques

Joko rassemble aujourd’hui 200 000 adeptes. L’application séduit notamment les jeunes de moins de 30 ans, qui représentent 80 % de ses usagers. La néobanque Max prévoit de mettre en place un programme identique dès février prochain. Il sera également accessible via n’importe quelle carte bancaire.

Pour profiter du remboursement, le client doit simplement rattacher son compte bancaire courant à l’application Max. Oscillant entre 1 et 15 %, le taux de remboursement est fonction des enseignes. La néobanque française s’est associée avec 5 000 magasins physiques et en ligne pour mettre en place son programme.

N26 et Revolut proposent également un programme de fidélité. Par exemple, chez la banque mobile allemande, le client a eu droit à un cashback de 10 % jusqu’au 10 janvier dernier pour les réservations effectuées sur Booking.

Du côté des banques classiques, LCL, le Crédit Agricole et Société Générale font partie de établissements qui remboursent une partie de dépenses réalisées par le client avec sa carte.

Un taux de remboursement particulièrement élevé chez Société Générale

LCL privilégie notamment les commerçants locaux. Néanmoins, la banque collabore également avec plus de 200 sites de e-commerce et une dizaine de distributeurs nationaux. Plus de 4 000 commerces de proximité ont rejoint son programme de fidélité baptisé Citystore depuis août 2019. Le client peut les localiser par le biais de l’application LCL.

En moyenne, les banques remboursent leurs clients à hauteur de 5 %. En tout cas, le taux de cashback varie énormément d’un établissement à un autre. Chez certaines enseignes, il peut s’élever jusqu’à 20 %.

Société Générale, par exemple, applique un taux qui oscille entre 2 et 15 %, la moyenne s’établissant à 5,4 % pour la banque. Comme le souligne sa responsable marketing services aux particuliers, Stéphanie Vuillemin :

Le cashback est financé par les commerçants, qui l’utilisent comme un outil de conquête et de fidélisation de leur clientèle. C’est pourquoi le taux varie d’une enseigne à l’autre au sein d’un même programme.

Stéphanie Vuillemin.

Société Générale a lancé son programme en 2014 pour les magasins en ligne. Depuis octobre 2019, il est aussi disponible au sein de boutiques physiques.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top