Les comptes des Français sur les réseaux sociaux bientôt surveillés par le fisc

Les réseaux sociaux les plus utilisés

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a annoncé la perspective de traquer les fraudeurs fiscaux en surveillant les réseaux sociaux à partir de 2019, lors d’une interview dans Capital. Dans les faits, il s’agit pour le fisc de vérifier si le patrimoine que les internautes affichent dans leurs publications correspond à ce qu’ils ont déclaré aux impôts.

La loi Darmanin a été récemment promulguée au Parlement. La mesure qu’elle contient a été annoncée par le ministre lui-même lors de son passage dans l’émission Capital le 11 novembre dernier. Concrètement, elle consiste pour l’administration fiscale à lutter contre la fraude en expérimentant la surveillance des réseaux sociaux.

ImportantPour justifier cette démarche, Gérald Darmanin évoque le caractère public des comptes et des publications. Il avance également qu’il s’agit de photographies prises par les contribuables eux-mêmes. En aucun cas, il n’est donc question de signaler un voisin en divulguant par exemple des clichés de sa voiture sur les réseaux sociaux.

Notre sélection des promos
La sélection meilleurtaux
220 € Offerts
BoursoBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
200 € Offerts
BforBank
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
80 € Offerts
Hello bank!
Voir l'offre
Voir l'offre
La sélection meilleurtaux
80€ Offerts
Fortuneo
Voir l'offre
Voir l'offre
Je compare les offres bancaires

Qu’en est-il de la protection des données à caractère personnel ?

Gérald Darmanin a indiqué que dès le début de l’année 2019, l’administration fiscale entreprendra le contrôle des réseaux sociaux pour détecter les éventuelles fraudes. En guise d’illustration, il a exposé :

« Si vous vous faites prendre en photo […] de nombreuses fois, avec une voiture de luxe alors que vous n’avez pas les moyens de le faire, peut-être que c’est votre cousin ou votre copine qui vous l’a prêtée, ou peut-être pas ».

Gérald Darmanin.

Cependant, du fait que la protection des données à caractère privé est une problématique fréquemment soulevée ces derniers temps, le ministre a spécifié que cette surveillance s’appliquera uniquement aux réseaux sociaux et ne portera que sur les publications publiques. Les contenus diffusés pour les amis ou la famille ne sont donc pas concernés.

Le ministère de l'Économie et des Finances à Bercy a également souligné qu’une seule photo n’est pas suffisante pour lancer un contrôle fiscal. Il s’agira plutôt de recouper les informations en joignant plusieurs publications à une base de données comprenant entre autres des factures, des réservations et des numéros de téléphone :

« On ne va pas scanner 60 millions de Français, ce n’est pas le sujet. Si vous aimez les Rolex et que vous gagnez le Smic, c’est votre problème. Ce n’est pas le « citoyen lambda » qui est visé mais les personnes qui fraudent sciemment, à un haut niveau ».
Je compare les offres bancaires

D’où vient cette tendance à exhiber ses richesses ?

L’annonce du ministre de l’Action et des Comptes publics a suscité bien des moqueries sur les réseaux sociaux. Il faut dire que les internautes sont de plus en plus nombreux à afficher un train de vie luxueux sur Facebook, Instagram, Twitter ou encore Pinterest.

À la mode depuis déjà quelques années, cette pratique a pris une amplitude particulière à partir de cet été. En effet, des jeunes dotés d’un compte bancaire bien garni ont relevé le défi appelé « Falling Stars Challenge » pour montrer l’étendue de leur fortune.

Provenant de Russie, cette nouvelle tendance est rapidement devenue le passe-temps favori des milliardaires chinois. Il consiste à se photographier en mettant en scène une chute depuis une voiture de luxe ou un jet privé, éparpillant ainsi au sol des affaires personnelles hors de prix à l’instar des bijoux, des sacs ou encore des cosmétiques.

Si le Falling Stars Challenge arrivait en France, il serait préférable pour les personnes qui souhaitent y participer de régulariser en premier lieu leurs déclarations fiscales.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.