L’engouement des épargnants pour le Livret A et le LDDS reprend

jeune femme devant sa tirelire

Si la performance des livrets d’épargne réglementés n’a pas été satisfaisante à la fin de l’année dernière, le rebond a été impressionnant en début de cette année. Le Livret A et le LDDS (Livret de développement durable et solidaire) n’ont pas autant collecté depuis 5 ans, avec un résultat total frôlant de près les 4 milliards d’euros.

Après avoir passé une fin d’année dans le rouge, les livrets réglementés ont repris le dessus au mois de janvier 2018. Avec une somme de près de 4 milliards d’euros, pour le Livret A et le LDDS, leur collecte du premier mois de l’année arrive déjà au tiers de celle de l’année dernière toute entière.

Certes, le mois de janvier est toujours très porteur pour l’épargne, mais l’on se demande si ce considérable engouement est causé par l’application de plusieurs changements au niveau de la fiscalité du patrimoine. Et ce, malgré le rendement des livrets réglementés affaibli par l’inflation, et également menacé par l’imposition, à en croire les requêtes de la Cour des comptes.

La meilleure collecte depuis 2013

Les livrets d’épargne réglementés n’ont pu collecter qu’une somme minime en décembre 2017. Le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ont réussi à rattraper le coup au mois de janvier 2018, en récoltant le tiers des fonds accumulés durant toute l’année 2017.

D’après la Caisse des Dépôts et Consignations ou CDC, la somme totale réalisée par les 2 produits d’épargne s’élevait à 3,9 milliards d’euros en début d’année.

Elles n’ont pas atteint ce chiffre depuis avril 2013, où la collecte s’était établie à 4,6 milliards d’euros. Le Livret A n’a d’ailleurs pas pu accumuler une somme aussi élevée depuis 5 ans, en comparant les chiffres réalisés cette année et ceux de janvier 2013 (3,58 milliards d’euros nets contre 8,2 milliards d’euros).

Le livret A, menacé d’être fiscalisé

Le regain d’intérêt des Français pour les livrets d’épargne, notamment le Livret A peut s’expliquer par la réforme fiscale des produits fiscalisés, engendrant par la même occasion l’augmentation des contributions sociales.

Toutefois, il est aussi possible que les épargnants veulent seulement placer leur argent dans des placements liquides par pure précaution. D’autant qu’un livret est plus intéressant qu’un compte courant en matière de rentabilité.

Toujours est-il que la remontée de l’inflation à 1,1% risque d’impacter le capital du Livret A, dont le taux de rendement est actuellement de 0,75%. De plus, une autre menace pèse sur ce support d’épargne, car la Cour des comptes a récemment proposé l’imposition des profits découlant de ce livret pour les dépôts de plus de 15 300 euros. En effet, elle estime que ses encours sont trop importants pour une épargne de précaution.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top