6 Fintech vont se démarquer des autres cette année

concept de la fintech

À l’ère du digital, la création de Fintech est devenue une véritable tendance. Qu’il s’agisse de néobanques, de plateformes de paiement, d’agrégateurs, de Blockchain ou d’intelligence artificielle, l’existence de ces entités nouvelle génération dans le secteur de la finance est inéluctable. Cependant, les observateurs vont principalement porter leur attention sur quelques-unes de ces startup de la finance. Focus.

Le monde de la finance a suivi le comportement des consommateurs qui sont en majorité des adeptes de la numérisation. C’est d’ailleurs dans cet objectif que de nombreuses startup de la finance ont été lancées dernièrement, au risque d’ébranler les acteurs traditionnels.

C’est également la raison pour laquelle les banques physiques se voient obligées de collaborer avec des Fintech, voire même de les acquérir, afin de pérenniser leurs activités.

La néobanque Fidor, l’agrégateur Bankin’, l’application de paiement Pumpkin, l’intelligence artificielle Watson, l’outil d’identification IDnow et le Blockchain Ledger vont se différencier cette année par rapport à leurs concurrents, grâce à leurs atouts respectifs. Les points sur ces jeunes pousses très prometteuses !

Les avantages des banques mobiles et des plateformes de paiement

Suite à l’effervescence dans le secteur bancaire, générée par le débarquement des nouveaux acteurs financiers, tels qu’Orange Bank, les établissements financiers traditionnels ont dû recourir au digital pour être en phase avec les attentes des consommateurs.

Parmi eux, le groupe BPCE a racheté la néobanque Fidor, d’origine allemande. Son lancement sur le territoire français est d’ailleurs prévu pour cette année 2018. Fidor dispose d’un réseau social dédié, composé de plusieurs centaines de milliers de membres, ce qui constitue son principal atout.

De son côté, le Crédit Mutuel Arkéa a investi l’été dernier sur Pumpkin, une application de paiement entre particuliers. En acquérant cette startup, l’institution financière ambitionne de la modifier en banque des dépenses communautaires, qui deviendra plus complète grâce à la mise à disposition d’une carte bancaire.

Une fonction nommée « ardoise », permettant de faire les comptes entre consommateurs, a récemment intégré son application mobile, revendiquant 50 000 créations en un mois. En outre, Hugo Sallé de Chou, son cofondateur, prévoit d’atteindre 1 million d’utilisateurs d’ici la fin de l’année. Selon lui :

Notre objectif est d'accroître notre base d'utilisateurs tout en augmentant leur fréquence d'utilisation afin de faire de Pumpkin le point d'entrée principal à leurs comptes bancaires.

Hugo Sallé de Chou.

Par ailleurs, les agrégateurs commencent à gagner du terrain dans le secteur bancaire, si l’on ne cite que Bankin’ qui disposait de 2 millions d’utilisateurs à la fin du mois d’octobre 2017, dépassant ainsi le nombre d’adeptes de Linxo, de Fiduceo et de Budget Insight.

L’application de la nouvelle directive sur les services de paiement ou DSP2 est un levier pour renforcer davantage la performance de ce type de startup. En effet, l’accès aux données clientèles permettra aux personnes qui ont recours aux agrégateurs de gérer directement leur compte, par le biais de leur application mobile.

De l’identification au conseil virtuel

L’authentification des utilisateurs est cruciale pour le secteur bancaire depuis qu’il a évolué vers la digitalisation. Dans cette vision, la Startup munichoise IDnow, disposant actuellement de 160 clients en Europe, prévoit d’opérer en France.

Elle permet d’identifier les nouveaux souscripteurs via une vidéo. Grâce à cette innovation, ouvrir un compte courant sera désormais plus fluide. En effet, le futur client se présente auprès d’un agent d’IDnow par le biais d’une webcam en se munissant de sa pièce d’identité, sans avoir à se présenter physiquement.

La dématérialisation des prestations bancaires se reflète sur diverses avancées technologiques, telles que le déploiement des intelligences artificielles. IBM a, par exemple, développé Watson à laquelle quelques établissements financiers ont recours, notamment Orange Bank et Crédit Mutuel.

Watson est dédiée aux conseils clients, ainsi qu’à la fourniture d’informations de base : le solde du compte d’un client, par exemple. Cette intelligence artificielle facilite les tâches des conseillers bancaires étant donné sa capacité d’analyser et de répondre rapidement aux courriers électroniques.

Les Blockchain connaissent également une expansion considérable, notamment l’expert en sécurisation des portefeuilles de cryptomonnaies, Ledger. D’autant plus que l’argent virtuel possède actuellement une place importante dans le secteur financier.

La Fintech a pu réaliser une levée de fonds de 8,3 millions d’euros au total, grâce à ses clefs USB qui combinent la maîtrise des réglementations des Blockchain et la sécurité des cartes à puce.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 150 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

2018 2017 2016
  • Janvier
back top