Que prévoit Société Générale pour les années à venir ?

bâtiment de la Société Générale

Du fait du contexte socio-économique qui prévaut dans le secteur bancaire européen, certains établissements bancaires classiques tentent de s’adapter. Parviendront-ils à rester longtemps sur le marché avec la multiplication des banques en ligne et l’arrivée des Fintech qui proposent des offres digitales alléchantes ? En tout cas, Société Générale prévoit d’augmenter ses prix et de fermer davantage d’agences.

Avec la transformation digitale des banques, les usagers assistent à la fermeture progressive des agences physiques. Plutôt que de continuer à proposer des services de proximité et à servir les clients de manière personnalisée, les enseignes classiques changent de stratégie. Certaines d’entre elles ouvrent des filiales en ligne, avec des tarifs plus abordables également.

Il reste à savoir si les prix resteront accessibles par rapport aux formules commercialisées par les néobanques. Marie-Christine Ducholet, celle qui dirige Société Générale, veut trouver d’autres ressources financières pour pallier les taux bas, qui impactent les bénéfices de la banque.

La banque cherche d’autres ressources financières pour assurer sa rentabilité

Société Générale ne compte pas encore prendre des mesures pour compenser les taux négatifs imposés par la BCE. Elle n’est pourtant pas indifférente à l’idée de les répercuter sur les dépôts les plus importants, comme le déclare Marie-Christine Ducholet.

Par ailleurs, avec la crise des Gilets jaunes, l’établissement bancaire a été encouragé à geler ses tarifs pour l’année 2019. Il a aussi été invité à réduire les frais d’incidents bancaires imputables aux clients les plus fragiles financièrement.

Mais la banque a désormais l’intention de rehausser prochainement ses tarifs, malgré les engagements pris sous la pression du gouvernement par rapport au pouvoir d’achat des ménages. Marie-Christine Ducholet confirme que l’initiative se fera au cas par cas :

«Il ne serait pas illogique qu’on les relève désormais. Mais les décisions d’augmenter les tarifs se font de toute façon au cas par cas, selon les services… Avec les taux positifs, il était plus facile d’offrir des services gratuits, car on pouvait se rémunérer par ailleurs sur les dépôts ».

Marie-Christine Ducholet.

Société Générale se réorganise sans pour autant délaisser les agences

En pleine réorganisation actuellement, Société Générale continuera de fermer des agences physiques jusqu’en 2020, comme le confie Marie-Christine Ducholet au quotidien français « Les Échos ». Seulement 1 700 agences resteront ouvertes et accessibles au public, ce qui fait que 500 agences auront disparu.

En effet, quand le plan de fermeture des locaux venait d’être appliqué en 2016 et que les clients n’avaient alors pas à changer de banque, le réseau comptait encore 2 200 agences au total.

Bien que le déploiement des services digitaux ait amélioré le parcours client et changé les rapports entretenus avec la banque, la dirigeante souligne le rôle important que jouent les agences. Elle énonce par exemple que les conseils dispensés par les chargés de clientèle s’avèrent indispensables lorsqu’il est question d’accorder des crédits immobiliers. Leur expertise est également sollicitée dans la réalisation d’autres opérations complexes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top