Orange Bank vise 2 millions de clients en France d’ici 2026

capture écran du site Orange bank

Dès le mois de mars, Orange Bank proposera ses services aux Roumains, révèle Paul de Leusse, celui qui est à la tête de la banque en ligne depuis 2018. Des démarches sont également effectuées en Côte d’Ivoire pour l’obtention d’une autorisation bancaire. Pour attirer de nouveaux clients, l’enseigne mise sur la diversification de son offre.

Souhaitant s’adapter aux mutations du secteur, Orange compte bien développer son offre de banque mobile. Pour s’y mettre, Orange Bank devrait consentir à réaliser jusqu’à 600 millions d'euros de pertes. En 2018, l’enseigne numérique a enregistré deux fois plus de pertes qu’en 2017.

Pour repartir de plus belle, la banque digitale entend distribuer des prêts à la consommation, sans oublier les produits d’assurance-emprunteur. D’ailleurs Groupama détient une part de son capital. La pépite fondée en 2017 finira-t-elle par trouver son équilibre ? En tout cas, elle devra persuader les actionnaires de financer sa croissance. Elle arrivera à maturation plus longtemps que prévu.

La banque estime percevoir les premiers gains en 2014

Orange Bank lance, cette semaine, sa carte bancaire premium qui permet de retirer gratuitement de l’argent en dehors du territoire français, en tout sécurité. Le souscripteur de ce moyen de paiement à cryptogramme dynamique accèdera également à nombre de couvertures.

Par ailleurs, les primes à l’ouverture de compte vont connaître aussi une évolution, comme le confirme le dirigeant de la banque mobile. En effet, l’enseigne crédite à titre gracieux 120 euros sur les comptes des nouveaux usagers.

Paul de Leusse consent que les campagnes marketing sont particulièrement onéreuses, sans que les investissements ne laissent entrevoir des bénéfices potentiels à long terme. D’ailleurs, la banque aura besoin de quelques dizaines de millions d'euros en plus pour déployer les nouvelles fonctionnalités numériques.

En 2018, les pertes opérationnelles constatées par l’enseigne s’élèvent à 169 millions d'euros. Sachant que le capital social a été augmenté de 101 millions d'euros la même année, l’acteur bancaire prétend pouvoir récolter les premiers gains en 2024, mais non plus en 2023.

Un changement de modèle d’affaires

Dans un tel contexte, Paul de Leusse n’a pas l’intention de changer de banque à diriger ni d’objectifs concernant l’Hexagone. En revanche, il aspire à modifier son modèle d’affaires en ciblant les demandeurs de prêts à la consommation. Il énonce que ces derniers ne seront pas seulement disponibles dans les boutiques d’Orange Bank mais aussi chez des distributeurs en ligne.

À partir de cet été, n'importe quel client d'Orange, qu'il ait un compte Orange Bank ou non, pourra souscrire un crédit dans nos boutiques. Demain, nos clients n'auront pas tous un compte bancaire, certains prendront seulement un crédit à la consommation ou d'autres, dans les années à venir, seulement une assurance.

D’ici 2026, la banque mobile prévoit de conquérir 4 millions de clients en Europe et la moitié en France. Justement, Orange Bank vient d’acquérir une licence bancaire sur le territoire espagnol. L’enseigne commercialisera ses produits sur ce marché avant que l’année 2019 ne se termine.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top