Le point sur le rapprochement entre CNP Assurances et La Banque Postale

logo de la Banque Postale

Le gouvernement a révélé son projet de rapprocher La Banque Postale et CNP Assurances en 2018. L’opération fait notamment partie des diverses initiatives associées à la loi Pacte. De ce fait, son application effective attend encore la promulgation de ces textes. Néanmoins, le rapprochement est déjà lancé.

Annoncée en août 2018, l’absorption de CNP Assurances par La Banque Postale devrait être finalisée début 2020. Toutefois, il faut attendre la promulgation de la loi Pacte pour qu’elle soit officiellement lancée. Par ailleurs, la nature complexe de cette opération requiert une phase de préparation assez longue. Ainsi, les différents acteurs de ce rapprochement ont largement le temps de mettre en place les dispositifs nécessaires pour faciliter la transition.

EssentielDébut 2019, les deux institutions sont au premier stade de la démarche et évoluent encore chacune de son côté. Néanmoins, elles semblent être sur la bonne voie et n’attendent plus que l’application de la loi pour passer aux étapes suivantes.

Une association pleine de promesses

CNP Assurances a enregistré en 2018 une marge de plus de 1,36 milliard d’euros sur le marché français. À travers ces chiffres, l’établissement confirme ainsi son statut de leader dans l’univers de l’assurance de personnes dans l’Hexagone. La Banque Postale affichait en revanche une perte nette de près de 726 millions d’euros sur la même période, soit 5 % de son bénéfice annuel.

Le rapprochement avec la CNP Assurances ne pourrait alors être qu’avantageux pour La Banque Postale. Cette dernière pourrait notamment accroître ses revenus et raffermir sa place sur le marché. En se basant sur des documents internes, Le Monde a ainsi décrypté cette situation dans un article publié fin 2018 :

L’intégration de 65 % de la CNP devrait se traduire par un gain de 3,5 milliards de revenus et de 500 millions d’euros de bénéfice net pour le groupe en 2020. Le résultat net atteindrait ainsi 1,4 milliard d’euros (hors éléments exceptionnels liés à l’opération évalués à 1 milliard d’euros).

En accord avec les grandes lignes de la loi Pacte, l’association entre les deux institutions devrait permettre de créer un groupe de bancassurance d’envergure européenne. Il s’agit donc d’un changement de perspective majeur qui requiert une grande implication des deux parties.

De ce fait, en dépit des éventuels contretemps, La Banque Postale et CNP Assurances sont sur le pied d’œuvre pour mener à bien ce rapprochement.

Outre la promulgation de la loi Pacte, la réalisation de ce projet dépend toutefois encore de la dérogation de l’Autorité des marchés financiers (AMF) autorisant une OPA (Offre publique d’achat). Les protagonistes se montrent confiants quant à l’issue positive de cette démarche. De ce fait, sauf imprévu majeur, les deux institutions devraient finaliser leur fusion début 2020.

Un rapprochement attendant l’application de la loi Pacte

Avec le rapprochement de CNP Assurances et de La Banque Postale, les clients qui envisageaient de changer de banque pourraient rapidement se raviser. Grâce aux performances de l’assureur, la filière bancaire de La Poste a effectivement l’opportunité de redresser son état financier et de déployer des produits avantageux pour les consommateurs. Ces derniers pourront simultanément bénéficier de leurs nouvelles formules telles que Ma French Bank, l’offre santé de l’assureur, etc.

En associant ces deux institutions, le gouvernement ambitionne sur le long terme de créer un pôle unique et stable de bancassurances en France. Cette opération est notamment inscrite dans le cadre du plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (loi Pacte). Cependant, jusqu’en février 2019, l’opération est encore freinée par un retard significatif dans l’adoption de ces textes par le Sénat et l’Assemblée nationale.

Si tout se passe bien, La Poste devrait succéder à la Caisse de dépôt en tant que principal actionnaire de CNP Assurances. Cela dit, la Banque Postale doit encore demander une dérogation auprès de l’AMF pour pouvoir effectuer une OPA et éviter les éventuelles complications au niveau des actionnaires. Quoi qu'il en soit, le processus de rapprochement entre les deux institutions est encore à l’ordre du jour et évolue progressivement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top