Un retrait massif d’argent à la banque n’ébranlerait pas le système

Une personne effectuant un retrait bancaire

Dernièrement, le mouvement des gilets jaunes a appelé la population à retirer tout son argent des banques. Si cette action vise à mettre à mal le système bancaire français, elle pourrait ne pas avoir les effets escomptés. En effet, les établissements bancaires peuvent supporter un certain nombre de retraits et disposent de certaines mesures pour faire face à ce genre de situation.

Après Éric Cantona, ce sont les gilets jaunes qui appellent la population à vider leurs comptes bancaires. Le but de cette opération serait de créer la panique afin de paralyser le système financier en France. Toutefois, si cette mesure venait à être appliquée, les structures bancaires disposent de différents moyens pour maintenir l’équilibre de leurs finances.

Si cette action préconisée par les gilets jaunes et populariser par Maxime Nicolle, dit Fly Rider, peut inquiéter, elle n’est pas si facile à appliquer. Des mesures permettent d’éviter qu’un retrait massif de fonds n’affecte durablement l’économie du pays et ne génère la panique chez la population.

La participation de tous les Français serait nécessaire pour cette opération

Pour mettre à mal le système bancaire en France en se basant sur le mouvement des gilets jaunes, il faudrait la participation de toute la population ou presque. Selon les statistiques réalisées par la Banque centrale européenne en 2017, les clients en France ont récupéré pour près de 141,2 milliards d’euros dans les distributeurs de billets.

Cette somme représente 4,2 millions de retraits journaliers d’un montant de 92 euros. Cette somme ne représente donc pas un danger, d’autant plus qu’elle augmente exponentiellement durant les jours de fêtes.

Pour réellement affaiblir le système bancaire français, la majeure partie des clients, ou du moins les plus riches, devraient procéder à des retraits de plus de 3 000 euros. De plus, l’idée de Fly Rider est de pousser les clients à retirer de grosses sommes pour ensuite les dépenser dans les petites boutiques. Si les retraits bancaires gênent le système financier français, le fait de dépenser l’argent retiré dans les commerces renverront les fonds dans les banques.

Retirer de grosses sommes dans les banques n’est pas facile

Outre le fait que l’opération prônée par les gilets jaunes nécessite une grande mobilisation, des mesures bancaires permettent de prévenir et d’empêcher les difficultés liées à une hémorragie financière. Il est donc inutile de se demander comment changer de banque en cas de souci. Les établissements bancaires disposent de moyens suffisants pour se prémunir de ce type d’action.

Le plafonnement des cartes de crédit réduit grandement les risques de retraits importants. En effet, les clients des banques ne peuvent retirer que 500 à 2 000 euros par semaine. S’il est possible pour un client d’obtenir plus de liquidités, les banques ont besoin de plusieurs jours selon le cas pour débloquer les fonds. Cela suffit donc à empêcher les retraits simultanés de gros montants.

En cas de demande particulière ou de retrait conséquent, les établissements bancaires peuvent également débloquer des sommes stratégiques. Ces dernières ne sont généralement pas employées, mais elles restent disponibles à tout moment pour remédier aux cas d’urgence.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top