Des robots-gestionnaires œuvreront bientôt dans les banques privées

humain et robot

Les banques doivent rapidement s’adapter aux transformations digitales du secteur et répondre aux exigences des clients. Afin d’offrir satisfaction à ces derniers, les établissements bancaires privés ont décidé de recourir à des robots. Ces automates seront chargés d’une clientèle particulière et leur fourniront des conseils adaptés pour leurs différents placements.

La numérisation au sein des établissements bancaires ne cesse de croître. Les clients attendent beaucoup de ces derniers, aussi doivent-ils fournir sans cesse de nouveaux services plus pratiques et plus performants. Pour donner satisfaction à tous et pour poursuivre la transformation digitale des agences, des banques vont recourir à des robots pour faciliter certaines de leurs tâches.

BNP Paribas et Société Générale font partie des structures à recourir à ces outils technologiques. Ces banques privées proposeront bientôt à leur clientèle aisée les services d’un gestionnaire robotisé. Polyvalent, celui-ci effectuera les mêmes tâches qu’un employé et conseillera les clients sur les moyens de faire fructifier leurs investissements.

Des robots pour conseiller des clients privilégiés

À partir de cette année, les clients aisés de certaines banques privées profiteront d’un service particulier. Pour répondre à leurs attentes, les établissements misent sur la technologie et mettent des robots-gestionnaires à leur disposition.

Pour le second trimestre de cette année, BNP Paribas proposera ce type de prestation. Son but est de permettre à ses clients privilégiés d’avoir un gestionnaire efficace qui s’occupera de leurs contrats d’assurance-vie. Le robot se chargera donc d’investir en leur nom en se basant sur leurs besoins et les informations qu’ils ont transmises à la banque.

L’année dernière, Société Générale Private Banking a lancé Synoé. Il s’agit d’une solution numérique prodiguant des conseils en matière d’investissements. Ce robot envoie automatiquement des informations et des indications de placement aux clients sur leur téléphone portable. Il ne leur reste plus qu’à valider les propositions afin que le gestionnaire robotisé puisse procéder aux investissements.

Le capital humain sera toujours nécessaire dans le système bancaire

Actuellement, le système bancaire français rencontre des soucis à cause de la transformation digitale. La numérisation des services entraîne la fermeture de plus en plus d’établissements. Tandis que les clients se voient obliger de changer d’agence bancaire, les salariés craignent pour leur poste.

Les structures recourant aux robots-gestionnaires tiennent toutefois à rassurer leur personnel. Si l’automatisation de certaines prestations est prévue, il est difficile pour les établissements de se passer des banquiers privés. D’après Béatrice Belorgey, employée de BNP Paribas, le banquier privé est un acteur important permettant au client de profiter d’une approche globale sur le long terme.

Société Générale Private Banking assure également que le recours à Synoé n’affectera pas ses salariés. En effet, malgré ce gestionnaire automatisé, les clients auront toujours des questions à poser. Ils auront donc besoin d’experts bancaires pour les éclairer sur les investissements proposés par l’outil.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top