Les banques-assurances tentent de séduire les jeunes

Des jeunes avec un ordinateur

Les jeunes, qui représentent une clientèle plutôt fidèle, constituent un investissement sur l’avenir et, de ce fait, une cible potentielle pour les banques-assurances traditionnelles et en ligne. Les organismes n’hésitent pas à s’orienter vers des stratégies digitales en fournissant des services web innovants afin de les séduire et les fidéliser.

D’une manière générale, les jeunes sont plus fidèles à leur banque que les autres classes d’âge du fait qu’ils sont moins indépendants sur le plan financier.

D’ailleurs, les jeunes âgés de 18 à 30 ans représentent près de 6 millions de clients potentiels pour les banques.

Néanmoins, selon une étude menée par le cabinet de conseil Roland Berger et Facebook, près de 60% des jeunes envisagent d’ouvrir un nouveau compte bancaire, sans pour autant le faire de manière concrète. Les banques-assurances sont actuellement à l’initiative pour élargir leur clientèle aux jeunes, notamment afin d’être présents dans les étapes importantes de leurs vie.

Ainsi, les différents assureurs et opérateurs bancaires misent sur la digitalisation des comportements pour attirer et fidéliser la jeune clientèle.

Les jeunes ciblés par les banques et les assureurs

Les jeunes qui sont ciblés par les banques-assurances sont ceux âgées de 18 à 30 ans. D’après une étude réalisée par le cabinet de conseil Roland Berger et Facebook, les jeunes faisant partie de cette tranche d’âge représenteraient un potentiel de 4 millions de clients pour les assureurs et de 6 millions pour les banques.

La raison pour laquelle les jeunes sont autant ciblés par les assureurs ainsi que les banques en ligne et traditionnelles.

En revanche, selon une autre étude menée par le cabinet Exton Consulting, les Français qui sont âgés de 16 à 29 ans resteraient malgré tout attachés aux attributs traditionnels des banques.

L’étude a démontré que la majorité d’entre eux sont clients d’une seule banque, et que 75% choisissent le même établissement bancaire que leurs parents.

Aussi, le taux des jeunes en faveur de la nouvelle technologie des banques est inférieur à celui des autres pays européens. Seuls 24% songent à s’orienter vers une Fintech pour souscrire à une banque ou une assurance, et la plupart des personnes interrogées par le cabinet pensent qu’un échange direct, par téléphone ou par email avec un conseiller est important et primordial avant d’entamer la concrétisation d’un projet.

Fidéliser la jeune clientèle à travers la nouvelle technologie

Dans le but d’attirer et de fidéliser les jeunes clients, les organismes bancaires et les assureurs ont commencé à utiliser la nouvelle technologie, notamment les réseaux sociaux, pour faciliter les échanges et les mettre un peu plus en confiance.

Par exemple, le Crédit Agricole Centre Loire a créé des communautés sur Facebook pour renforcer la proximité et la confiance entre ses conseillers et ses clients et permettant ainsi à ces derniers d’échanger plus facilement et plus rapidement avec leur conseiller en devenant « amis ».

Il en est de même pour la Société Générale qui a expérimenté les « Chatbots » sur Facebook Messenger, un programme informatique dédié à une vocation conversationnelle qui est capable de simuler une conversation avec une ou plusieurs personnes par échange vocal ou par message.

Les assureurs ont également su se démarquer auprès des jeunes, comme AXA France qui a inauguré en 2016 une nouvelle offre intitulée « Switch by AXA » totalement consacrée aux jeunes et qui utilise Facebook Messenger.

De plus, AXA est le premier assureur au monde à avoir conclu un partenariat avec Facebook. Ce service qui consiste à se servir de la messagerie instantanée de Facebook est prioritairement réservé aux moins de 30 ans, et permet aux clients d’échanger avec un conseiller depuis n’importe quel support.

Concernant les banques en ligne, Boursorama Banque est celle qui souhaite également attirer les jeunes à travers le lancement de son offre « Welcome » depuis fin 2016, et dont le principal avantage est qu’aucune condition de revenus n’est imposée.

En outre, Boursorama Banque a aussi su faire preuve de créativité pour séduire les jeunes avec le lancement de l’opération « Team Zéro Contrainte » qui n’est publiée que sur le réseau social Facebook. Cette opération avait pour but de proposer aux jeunes utilisateurs de les libérer d’une contrainte par jour au moins.

Facebook, l’outil stratégique des banques-assurances

Les banques et les assureurs qui comptent faire la différence et qui désirent développer la relation avec leurs jeunes clients et utilisent les réseaux sociaux comme stratégie, en particulier Facebook.

Le but de Facebook est de se présenter comme un partenaire de distribution, mais il n’envisage en aucun cas de devenir un concurrent des organismes financiers.

Le réseau social permettra aux banques-assureurs de mieux répondre aux besoins de la jeune clientèle en quelques instants à travers les outils de messagerie instantanée. Il pourra ainsi accompagner les banques et les assureurs dans leurs stratégies de fidélisation de la jeune clientèle et dans l’amélioration des services.

Une fois séduit par l’utilisation des nouvelles technologies par les banques-assurances, les jeunes pourront également comparer les offres pour trouver les meilleures banques en ligne et assurances  qui conviennent le mieux à leurs profils.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top