Le compte courant représente le placement numéro un des Français en 2021

Siège sociale de la Banque de France.

En 2021, l’assurance vie et le Livret A séduisent toujours les économies des Français. Cependant, le produit préféré de la population reste le compte courant. Entre janvier-septembre 2021, sur les comptes de paiement des ménages l’on a totalisé plus de 43 milliards d’euros amassés. La pandémie de Covid-19 permet à certains foyers de conserver une épargne supplémentaire.

D’ici deux ans, une grande partie de l’épargne Covid, l’argent conservé par les Français durant la pandémie, pourrait être consommée. Les économistes de la Banque de France le pensent (BdF), si certaines hypothèses se produisent. Il s’agit de la confiance de la population française à l’égard du futur. Sans oublier la reprise sur le marché du travail et de l’économie.

En réalité, seuls près de 25 % des Français sont concernés par cette épargne Covid. Mais faute de consommer, cette proportion de la population a énormément thésaurisé durant la crise. Une conséquence des rendements faibles que procurent les placements sans risque (fonds euros de l’assurance vie, Livret A…).

Une situation favorisée par les incertitudes à l’égard du futur

Pour cette raison, y accumuler ses économies devient en effet moins intéressant. Pour cause, ces produits financiers et bancaires ne mettent plus à l’abri de l’augmentation de l’inflation en décembre 2021. Pourtant, face aux incertitudes économiques et sanitaires, les Français veulent garder un matelas de trésorerie sur des produits :

  • À moindre risque ;
  • Disponibles.

Dans ce contexte, le compte courant demeure, comme l’an dernier, le produit financier et bancaire des Français. Un fait qui devrait influer sur le nombre de personnes s’étant décidé à ouvrir un compte bancaire. Le directeur du Cercle de l’épargne, Philippe Crevel s’exprimait sur les comptes courants au début octobre dernier :

L'encours a atteint 509 milliards d'euros à fin juillet soit plus de 17 000 euros par ménage. Avant la pandémie, ce montant était de 14 000 euros et avant la crise financière de 2008, de moins de 7 000 euros.

Philippe Crevel

Au 30 septembre 2021, chaque foyer en France amassait en moyenne environ 17 200 euros d’économies sur leurs comptes courants.

Une augmentation notable des épargnes sur compte courant depuis décembre 2019

De son côté, la Banque de France dévoile d’importantes informations sur les neuf premiers mois de 2021. Dans cette période, les ménages ont conservé en réserve 757 milliards d’euros sans les placer à long/moyen terme, révèle-t-elle. Avant la crise sanitaire, en décembre 2019, ce montant s’établissait à 143 milliards d’euros de moins.

Pour les épargnes en dépôts à vue et en numéraire, l’institution fait aussi état cette année d’une hausse de 58 milliards d’euros. Pour information, celles-ci renvoient à l’argent sommeillant sur les comptes courants ou que l’on garde à domicile.

Sur les seuls dépôts à vue des particuliers, la Banque de France observe entre janvier-septembre 2021 une progression de 43 milliards d’euros. Enregistrée sur les comptes courants, cette évolution entraîne une augmentation de l’encours global accumulé sur l’ensemble des comptes-chèques. Au 30 septembre dernier, celui-ci a été évalué à 511,6 milliards d’euros.

Pour comparaison, le Livret A totalise environ 20 milliards d’euros de collecte nette sur les trois premiers trimestres de cette année. Celle de l’assurance vie s’élève quant à elle à 16 milliards d’euros au cours de la même période.

Quel est votre banque actuelle ?

Banque populaire Caisse d’épargne Crédit Agricole

Archives