Les banques souhaitent combler leur retard en matière de cashback

Heureux belle femme dépense bonus cashback reçu sur carte de crédit pour Internet payer

Dans le domaine du cashback, seules trois grandes banques classiques disposent d’une offre à l’heure actuelle. Elles sont dépassées par les acteurs en ligne à l’instar de N26. Cependant, dans les mois qui viennent, l’on devrait assister à une accélération du mouvement. De nombreux établissements travaillent par exemple en ce moment avec PayLead pour arriver à cette fin.

En matière de remise d’argent, les organismes bancaires dématérialisés se montrent plus adroits comparés à leurs homologues traditionnels. C’est notamment le cas de Vivid Money, Revolut et N26. Peu importe le commerce, ces établissements offrent 0,1 % de cashback pour chaque paiement effectué par carte bleue dans l’Hexagone.

D’après le président-directeur général de PayLead, Charles de Gastines, il s’agit d’un atout clé pour ces enseignes. Surtout sachant qu’elles sont entrées en concurrence avec les institutions bancaires commerciales ordinaires. Et vu l’importance du mécanisme pour la souveraineté, les grands groupes l’ont saisie. Outre-Atlantique, ApplePay et GooglePay élaborent déjà des propositions de Reward ciblées à l’aide de renseignements bancaires recueillis auprès des usagers.

Agir sans plus attendre est nécessaire

Celles-ci concernent par exemple les données sur les lieux où ces utilisateurs effectuent leurs achats. Charles de Gastines prévient :

Si les banques ne veulent pas que demain les GAFA soient les seuls à utiliser leur data, elles doivent agir maintenant.

Charles de Gastines

Sur ce point, la liste d’institutions françaises offrant du cashback aux titulaires de compte bancaire s’avère courte pour le moment. Parmi les grandes enseignes traditionnelles, l’on trouve :

  • Crédit Agricole ;
  • LCL ;
  • Société Générale.

Le fossé laissé par les banques profite aux fintechs, expertes du cashback, comme eBuyClub, Joko, iGraal, Poulpeo, etc. Grâce à ces acteurs, les banques peuvent créer des plateformes dédiées et des programmes de fidélité.

Le Crédit Agricole a déployé « Malicéa », son interface destinée exclusivement aux adhérents des différentes caisses régionales. Le site rassemble 585 commerçants en ligne. La remise d’argent s’élève entre 20 % et 1 %.

Un grand changement se produira d’ici 2024 au plus tard

De son côté, LCL s’est dotée de « CityStore ». Tous ses affiliés âgés d’au moins 16 ans peuvent y accéder. Cette offre regroupe 5 000 boutiques partenaires, dont Monoprix depuis décembre 2020, dans l’Hexagone. Le remboursement oscille entre 3 % et 15 %.

Quant à la formule de Société Générale, elle s’opère :

  • En magasin avec plus de 20 établissements tels que le loueur de voitures Sixt, BUT, etc. ;
  • Sur Internet, à travers une application, avec au moins 800 commerçants en ligne.

Ne nécessitant aucun abonnement, elle est 100 % gratuite et donne droit jusqu’à 20 % de remboursement. Dans sa cagnotte, le client peut en effet cumuler les remises d’argent dont il bénéficie.

Par rapport à cette situation, Charles de Gastines annonce :

Cela reste une rareté mais à l’horizon de deux ou trois ans, il y aura un tsunami. À terme, près de 90 % des cartes bancaires proposeront du cashback dans l’ensemble des banques. Nous travaillons avec plusieurs grands groupes, cela pourrait aboutir dans quelques mois.

Charles de Gastines

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top