Livret A : plus de retraits que de dépôts en octobre

retrait bancaire

Depuis le début de la pandémie, les ménages ont épargné en masse. Des placements comme le livret A ou le LDDS, quelque peu tombés en désuétude en raison de leur faible rendement, ont ainsi connu un nouvel âge d’or. Mais fait assez rare pour être souligné : au mois d’octobre dernier, sur leurs fameux livrets, les Français ont effectué plus de retraits que de dépôts.

L’épargne a atteint un niveau « record »

Il faudrait surement remonter très loin dans le temps pour voir les ménages épargner autant que lors du confinement. Avec l’interdiction de circuler, conjuguée aux incertitudes économiques suite à l’arrêt de la quasi-totalité des activités professionnelles, les Français ont préféré mettre de l’argent de côté, quitte à reporter des projets d’importance.

Le montant de l’épargne a donc atteint un niveau record au cours de cette période. Ouvrir un compte bancaire et y mettre ses économies ou encore placer son argent dans des produits financiers sécurisés, ce sont là les premiers réflexes acquis.

Important Et si avant la crise les épargnants se désintéressaient de plus en plus du Livret A à cause de son faible rendement, désormais ils préfèrent se tourner vers ce placement parce que celui-ci est beaucoup plus sécurisé.

La tendance était au dépôt… jusqu’en octobre !

En cette année si particulière, marquée par la pandémie de Covid-19 et tous les bouleversements qu’elle a occasionnés, une tendance s’est dégagée du côté des épargnants. Ils ont pris l’habitude d’alimenter leur livret en y opérant de nombreux dépôts au fil des mois.

Mais le mois d’octobre a marqué un tournant.

Important Lors de ce mois « charnière », le montant des retraits effectués par les épargnants était supérieur à celui des dépôts, un phénomène appelé « décollecte » dans le jargon.

Une décollecte au mois d’octobre est pourtant quelque chose de fréquent. Traditionnellement, les Français puisent dans leur épargne, notamment pour s’acquitter de la taxe foncière.

Mais 2020 reste une année inédite pour la simple raison que, même si un tel événement était habituel à cette période de l’année, la situation semble cette fois différente. Au total, l’écart entre les retraits et les dépôts sur le Livret A et le LDDS (livret de développement durable et solidaire) combinés s’est élevé à 1,01 milliard d’euros en octobre.

Ceci démontre la reprise de la consommation au sein des ménages français. Néanmoins, ces derniers gardent une attitude prudente face aux grandes incertitudes qui persistent en raison de la crise.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

  • Janvier
back top