Les banques se payent subrepticement sur le compte courant des clients

Couple signe un contrat dans une banque

Certaines banques envisagent désormais de mettre en place la taxation des dépôts. Pour l’heure, seule N26 a osé franchir le cap en facturant les avoirs dépassant les 50 000 euros de ses nouveaux clients. La question est de savoir si les autres établissements vont suivre le mouvement. En attendant, ceux-ci se rabattent sur d’autres frais bancaires pour assurer leur rentabilité.

Des dépôts qui coûtent cher

Dans les pays comme la Suisse et l’Allemagne, la taxation des dépôts est une pratique répandue. Dans l’Hexagone, cela demeure exceptionnel. Seules quelques banques privées et N26 ont décidé de taxer les avoirs détenus sur les comptes courants.

Important Depuis le 19 octobre dernier, l’enseigne grand public taxe à hauteur de 0,5 % les liquidités de plus de 50 000 euros pour ses nouveaux clients qui n’ont pas souscrit à la carte Metal.

Une décision isolée pour le moment, les autres banques (traditionnelles, en ligne ou néobanques) semblent hésiter à lui emboiter le pas.

L’arme des banques : les frais de tenue de compte

Si l’application d’un taux d’intérêt négatif sur les dépôts n’est pas vraiment au programme, 90 % des banques commerciales se rabattent sur d’autres frais, dont celui de la tenue de compte, afin de rester rentables.

Elles prélèvent en moyenne 24 euros par an, soit un taux d’intérêt négatif de 2,4 % par an pour 1 000 euros d’avoirs sur un compte.

Or, les frais de tenue de compte peuvent facilement exploser en fonction de la santé financière du secteur bancaire.

D’après un spécialiste du secteur, ils ont progressé de +34 % auprès des 10 grands groupes bancaires français en 2015 à la suite de mesures appliquées par la Banque Centrale pour relancer l’économie.

Pour l’année prochaine, la tendance n’est pas à l’augmentation généralisée de ces frais. Toutefois, 14 enseignes sur les 61 établissements qui prévoient de modifier leur plaquette tarifaire ont d’ores et déjà annoncé une hausse.

Crédit Agricole Pyrénées Gascogne (24 euros par an) et la Bred (25 euros par an) font partie de celles qui comptent les facturer lourdement.

Par contre, la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, la Caisse d’Epargne Loire-Centre, le Crédit Agricole Loire Haute-Loire et La Banque Postale ont décidé d’appliquer une hausse modérée de 1 à 2 euros par an.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

  • Janvier
back top