Le Salvador est le premier pays à avoir converti le bitcoin en monnaie légale

Baie de Salvador, Bahia, Brazil

Le projet a été initié par le président salvadorien Nayib Kubele. Ce dernier avait voulu octroyer un cours légal au bitcoin. L’objectif serait de favoriser l’inclusion financière et faciliter les transferts de fonds depuis l’étranger. Sa proposition a obtenu l’accord du congrès. Ce qui fait désormais du Salvador le premier pays à utiliser une cryptomonnaie comme monnaie officielle.

Nayib Kubele a présenté son projet au public le samedi 5 juin 2021 pendant la conférence Bitcoin organisée à Miami. Son annonce n’a pas manqué de générer la surprise. Pour cause, le président salvadorien a fait part de sa volonté de transformer le bitcoin en monnaie légale dans son pays.

Il ne s’agissait à l’époque que d’une proposition de lois. Celle-ci a ensuite été mise entre les mains des législateurs dans la semaine du 7 juin dernier. Mercredi 9 juin 2021, le congrès a donné sa réponse et s’est montré favorable à la nouvelle réglementation. Il a donné 90 jours avant que le bitcoin devienne officiellement une monnaie légale.

Développer les investissements dans les cryptomonnaies

Nayib Kubele souhaite offrir un environnement propice au développement des cryptomonnaies dans son pays. Dans ce cadre, il aurait déjà approché l’entrepreneur Jack Mallers, à l’origine de la plateforme Strike.

Active au Salvador depuis mars 2021, cette application est utilisée pour transférer instantanément de l’argent. L’opération se fait gratuitement. Pour accéder au service, il suffit de créer un compte identique à un compte bancaire. L’utilisateur doit simplement renseigner son nom, son adresse e-mail et un numéro de téléphone.

Le gouvernement aurait ainsi demandé au fondateur de proposer une solution pour le bitcoin.

En effet, le président salvadorien voit dans cette cryptomonnaie une alternative pour limiter la dépendance au dollar. N’ayant aucune monnaie officielle, le Salvador se sert de ce dernier depuis 2001. Il espère par ailleurs que l’adoption du bitcoin ouvrira la voie à d’autres projets rattachés aux monnaies virtuelles. Afin d’attirer les investisseurs, il a proposé le statut de résident permanent dans son pays. Celui-ci sera attribué aux porteurs de projets liés à ces cryptomonnaies.

Proposer une solution de transfert d’argent moins chère

L’utilisation du bitcoin comme monnaie officielle comporte également un enjeu économique, souligne Nayib Kubele. En effet, 70 % de la population de ce pays d’Amérique centrale n’utiliserait pas les services bancaires. Pourtant, les fonds envoyés depuis l’étranger contribuent à 22 % à son produit intérieur brut. Des milliards de dollars sont véhiculés à travers ces envois internationaux.

Les bénéfices sont récupérés par les intermédiaires et n’ont pas d’impact sur l’économie légale, souligne-t-il. Le président salvadorien estime pourtant leur montant à des millions de dollars.

Le bitcoin permettrait donc d’intégrer ces opérations dans un cadre légal. Son utilisation sera aussi avantageuse pour environ un million de familles qui reçoivent ces fonds. Avec le recours à la technologie de Blockchain, le transfert se fera sans intermédiaire. Les frais diminueront et plusieurs milliards de dollars seraient récupérés chaque année.

L’homme d’État salvadorien souligne par ailleurs qu’en légalisant le bitcoin, les actifs ne sont plus assujettis à l’impôt sur les plus-values. Des emplois seront en outre à la clé. La décision prise n’est pourtant pas courante. Il s’agit même d’une première dans le monde.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top