Un Allemand tente d’interdire les cryptomonnaies dans le pays

Femme utilisant un téléphone intelligent affichant un écran de portefeuille Bitcoin.

Après avoir bâti sa richesse sur le Bitcoin, un habitant de la partie nord-est de l’Allemagne milite pour l’interdiction des cryptomonnaies dans son pays. Pour cause, il estime qu’elles présentent une empreinte environnementale assez importante. L’homme a donc décidé de verser un million d’euros en Bitcoin aux écologistes pour financer leur campagne électorale.

De l’autre côté du Rhin, Angela Merkel se retirera de la chancellerie le 26 septembre prochain au terme de son mandat. Date à laquelle se tiendront les élections nationales. Dans ce contexte, Annalena Baerbock a obtenu un fond inespéré en vue du financement de sa campagne. En pole position dans les sondages, la candidate et son parti, les Grünen (verts), ont reçu un million d’euros en Bitcoin de Moritz Schmidt.

Ce millionnaire allemand mise sur les écologistes pour interdire les cryptomonnaies dans le pays. Pourtant, cet homme de 39 ans et développeur de logiciels a fait fortune grâce à cette nouvelle forme de compte bancaire.

Une richesse indûment acquise

En effet, il y a dix ans, l’expert en numérique a empoché quelques milliers d’euros en Bitcoin. Revendus au fil du temps, ces derniers lui ont procuré 2 millions d’euros par la suite. Tout en évoquant l’immense profit réalisé grâce à ce moyen de paiement, Moritz Schmidt explique que :

Ça a été comme des montagnes russes, et ces gains sont une richesse imméritée.

Moritz Schmidt

L’habitant de Greifswald ajoute :

J’attendais plus ou moins le bon moment pour faire une importante donation.

Moritz Schmidt

Pour information, les partis allemands financent généralement leur campagne à l’aide :

  • Des cotisations versées par chaque affilié ;
  • Des subventions accordées par l’État.

La somme octroyée aux écologistes constitue ainsi un des fonds les plus conséquents jamais alloués à une formation politique allemande. Par rapport à cela, l’homme précise que son geste ne peut nullement être traduit comme une quête d’absolution. S’il voulait apaiser sa conscience, il se serait tourné vers l’Église catholique, assure Moritz Schmidt.

Un mauvais bilan écologique

Ce dernier affirme agir pour une cause environnementale. Après avoir constaté il y a quatre ans les retombées du minage des cryptomonnaies sur la nature, le développeur conclut que :

Le système du Bitcoin est intrinsèquement hyper- énergivore.

Dans ce cadre, il a jugé plus efficace de faire une donation à un parti politique plutôt qu’à une organisation écologique. Pourtant, il faut savoir que dans leur programme électoral, les Grünen ne mentionnent aucunement l’interdiction des cryptomonnaies en Allemagne. Ils ont seulement évoqué leur volonté d’apporter plus de traçabilité aux monnaies numériques. Une mesure qui pourrait entraîner quelques changements à leur égard.

Moritz Schmidt souligne cependant que réguler le Bitcoin ne suffira pas, sauf si cela conduit à l’écroulement de son prix. À ce sujet, ce dernier devra se situer à un niveau qui rendra la monnaie virtuelle :

  • Inutilisable à l’échelle du globe ;
  • Inintéressant en tant qu’actif.

Par conséquent, le spécialiste du numérique juge qu’il faut procéder au bannissement du Bitcoin.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top