La Banque d’Angleterre garde sa politique monétaire et augmente sa prévision de croissance

Un vieux panneau 'Bank' sur l’extérieur d’un bâtiment.

La Banque d’Angleterre a fait savoir le maintien de sa politique monétaire jeudi 6 mai dernier lors de son communiqué. Parallèlement, elle décide de réduire le rachat d’actifs jusqu’en août 2021. Elle a cependant revu à la hausse ses prévisions de croissance. Et ce, bien que les incertitudes persistent, notamment en raison du développement des variants de la Covid-19.

La Banque d’Angleterre (BoE) a réalisé un communiqué le jeudi 6 mai 2021. Différents sujets y étaient abordés, dont sa politique monétaire et son programme d’achats d’actifs. Également, les prévisions de croissance pour le Royaume-Uni.

Les chiffres avancés par l’établissement témoignent d’un réel optimisme. La prévision de croissance est revue à la hausse comparée à celle de février. Néanmoins, certains économistes appellent à une certaine prudence en raison du contexte sanitaire actuel. D’ailleurs, la situation risquerait d’entraîner une inflation plus importante que celle de mars 2021. La consommation pourrait en même temps augmenter après une période marquée par les restrictions de déplacement.

Une inflation de 2 % à prévoir

La pandémie aurait été favorable aux économies dans les ménages. Reste à savoir si elle a eu un impact chez les établissements bancaires. Les clients auraient peut-être décidé d’ouvrir un compte bancaire pour y garder leur épargne durant cette période.

Pour la banque centrale britannique, cette crise sanitaire et le confinement qui en résulte entraîneront une hausse de la consommation. Et cela dans les jours qui suivent. Ce serait alors le moment de dépenser les économies réalisées.

Cela dit, les consommateurs devraient s’attendre à une augmentation des prix, selon l’établissement. Il prévoit une hausse de 2 % alors qu’elle n’était qu’à 0,6 % en mars 2021. Et ce, dans un contexte où le gouvernement planifie de mettre fin à son programme pour soutenir pour le chômage partiel. Celui-ci devrait cesser en septembre 2021.

La Banque d’Angleterre ne semble pas s’en inquiéter. Elle statue même sur une baisse du taux de chômage à 5 % en moyenne cette année. En effet, il était à 6,5 % l’année précédente. Cette institution reste également positive quant à la croissance au cours du mois de mai. Elle se positionne sur un taux de 7,5 %, bien loin des 5 % annoncés en février 2021.

Un taux directeur de 0,1 %

Cette croissance serait due à l’allègement des règles sanitaires qui relancera les activités dans le pays. Ainsi, la Banque d’Angleterre espère désormais que l’économie se portera mieux dès le dernier trimestre de 2021. Elle avait auparavant prévu une amélioration à partir des trois premiers mois de 2022.

Néanmoins, ces chiffres devraient être maniés avec prudence selon certains spécialistes. En effet, les variants de la Covid-19 restent une menace pour le Royaume-Uni, comme pour les autres pays. Le danger est d’autant plus présent avec le risque que le vaccin ne soit pas efficace sur ces nouveaux virus.

En dehors des prévisions, ce communiqué a été l’occasion d’annoncer le maintien de sa politique monétaire par la Banque centrale britannique. Elle garde également le taux directeur de 0,1 %, le plus bas jamais atteint.

Le rachat des titres va quant à lui baisser. La banque d’Angleterre gardera le montant de 895 milliards de livres sterling pour les opérations d’achats. Cependant, elle passera de 4,4 milliards de livres d’achats par semaine à 3,4 milliards de livres. Une décision qui serait maintenue à partir du mois de mai jusqu’au mois d’août.

Cette décision a fait perdre de la place au livre sterling dans les jours qui suivirent le communiqué. Néanmoins, il a pu s’aligner au dollar et limiter les écarts avec l’euro.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top