Les banques s’associent avec les plateformes de messagerie

Une jeune femme taiwanaise avec son smartphone y compris Line Pay.

Plusieurs études ont prévu l’abandon progressif des moyens de paiement physiques. Ce déclin a été précipité par la crise sanitaire. En effet, la pandémie a accéléré l’adoption des paiements sans contact et des portefeuilles électroniques au détriment des règlements en espèces. Une tendance qui favorise les partenariats entre les fintechs et les organismes financiers traditionnels.

Accélérer la digitalisation du marché du crédit

La pandémie a accéléré l’essor des paiements électroniques. Une étude menée dans le contexte covid-19 à travers le monde rapporte que 82 % des individus sont prêts à adopter le paiement sans contact, qui est considéré comme plus hygiénique et moins risqué. 74 % sont favorables à l’utilisation de ce mode de paiement après la crise sanitaire.

ImportantAvec cette démocratisation du paiement numérique, la course à la digitalisation s’intensifie pour les banques. Elles sont de plus en plus nombreuses à s’associer avec les plateformes numériques. Elles vont jusqu’à conclure des partenariats avec des entreprises technologiques qui évoluent au-delà des solutions de paiement pour grappiller plus de parts de marché. Elles tirent ainsi avantage de leur vaste base de données et de leur interface ergonomique qui séduisent les clients.

C’est le cas en Asie où Line Pay Taiwan, une plateforme de messagerie qui compte 8,7 millions d’abonnés, s’est alliée avec des établissements bancaires pour leur faciliter l’acquisition de nouveaux clients et dynamiser leur distribution de crédit.

Ce service profite également aux utilisateurs de l’application de messagerie, puisque ces derniers accèdent à des bonus spéciaux ou des programmes de prêt avantageux. L’offre de partenariat prévoit la mise en place de diverses fonctionnalités permettant d’ouvrir un compte bancaire depuis l’interface de l’application, de rechercher et de comparer les propositions de prêt.

La plateforme de messagerie intervient ainsi comme un apporteur d’affaire pour les banques. Des partenariats similaires ont déjà été conclus avec des assureurs. L’application a intégré sur son interface une fonctionnalité permettant de régler les primes d’assurances.

Une pratique qui gagne du terrain

Une étude de l’Institute of International Finance révèle que les marchés asiatiques ont une bonne longueur d’avance dans cette course à la digitalisation. À titre d’illustration, depuis 2018, Alibaba a octroyé plus de 100 milliards de crédits. À peine deux ans après son lancement, l’encours de prêt de MYbank d’Ant Financial avait atteint 17 milliards de dollars.

De son côté, Google veut surfer sur cette tendance et envisage ainsi de se lancer dans la distribution de crédit à la consommation. En novembre dernier, le géant du web a donné un aperçu de la nouvelle version de Google Pay. L’application permettra entre autres d’ouvrir des comptes bancaires, de gérer un budget et d’effectuer des paiements entre amis. La firme de Mountain View a d’ailleurs déjà conclu des partenariats avec des acteurs traditionnels.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top