Les profits de BNP Paribas s’accentuent au deuxième trimestre 2021

Torre Diamante, gratte-ciel du siège de BNP Paribas au sein du nouveau pôle milanais d’innovation et d’activité de Porta Nuova

Grâce au rebond de l’activité commerciale, l’organisme bancaire parisien réalise, comme d’autres enseignes, des résultats remarquables entre avril et juin 2021. Un trimestre marqué par des effets sans pareil, un amoindrissement de coûts, ou une légère augmentation du produit net bancaire. Celui-ci a gagné 0,9 % par rapport au deuxième trimestre 2020.

Dans un communiqué, le DG de BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé soulignait la robustesse des bilans de son groupe. D’après lui, ceux-ci montrent leur capacité de se développer et la reprise de l’activité. À ce propos, l’entreprise a pu, entre autres, réduire des coûts grâce à son large plan de transformation. Ces économies ont surtout été réalisées dans la banque d’investissement et de financement. Dans l’ensemble, une chute de 3,5 % a été relevée sur les frais de gestion entre avril et juin 2021. Un taux tiré d’une comparaison avec la même période en 2019. Par rapport à l’intervalle équivalent en 2020, la société enregistre un retrait de 2,3 %.

Une forte collecte nette en 2021

Concernant les prestations financières à l’étranger, l’activité a particulièrement affiché :

  • Un maintien significatif des activités de gestion d’actifs, et celles liées à l’épargne ;
  • Un sursaut de la production sur le prêt à la consommation.

En revanche, le gain en valeur de l’euro, qui a provoqué des effets de change très désavantageux, a comprimé l’activité. Dans les opérations de détail en Europe, une amélioration a été constatée par rapport aux commissions, dépôts et encours de crédit. Celle-ci a été essentiellement observée en France. Quant à la gestion de compte bancaire à l’aide du numérique, elle progresse. BNP Paribas se félicite d’une :

Hausse de 25,1 % par rapport au second trimestre 2020 des connexions quotidiennes aux applications mobiles.

S’agissant de la banque privée, elle a totalisé environ 3 milliards d’euros de collecte nette. Quant aux fonctions spécifiques à l’instar du financement auto Arval, elles se sont accrues.

Indicateur semblable au chiffre d’affaires, le produit net bancaire s’est envolé à 11,8 milliards d’euros en juin 2021. Par comparaison avec le deuxième trimestre de l’an dernier, cela traduit une évolution de +0,9 %.

Une reprise du commerce

L’activité a été spécialement poussée par :

  • Un palier de revenus en inflexion, mais encore élevé dans la banque d’investissement et de financement. Et ce après une période avril-juin 2020 déjà performante ;
  • Un grand dynamisme des activités de détail sur le Vieux continent.

En outre, BNP Paribas a profité de résultats sans équivoque au second trimestre 2021. La firme a entre autres bénéficié d’un gain de 300 millions d’euros grâce au transfert de titres financiers. Le bénéfice net a augmenté de 4,9 % par rapport au second semestre 2019 et de 16,5 % comparé à 2020. L’enseigne, qui a déjà clôturé le premier trimestre 2021 de manière admirable commente :

L’activité commerciale reprend de façon très dynamique ce trimestre avec l’évolution de l’environnement sanitaire, en présentant néanmoins des dynamiques différentes en fonction des zones géographiques, des secteurs et des métiers.

Déclenchée depuis la fin de l’année dernière, cette relance a également profité au Crédit Mutuel Alliance Fédérale, entre autres. L’établissement bancaire a divulgué récemment ses résultats.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top