La sécurité des paiements mobiles et instantanés inquiète

Jeune femme en train de payer via son mobile

Les moyens de paiement mobile et sans contact entrent peu à peu dans les mœurs, d’autant plus depuis l’apparition du coronavirus. Mais ces solutions n’en sont qu’à leurs balbutiements et il reste quelques détails à parfaire dans leur utilisation. Le plus urgent est le renforcement de la sécurité. Ceux-ci présentent encore quelques failles dans lesquelles les fraudeurs aiment s’engouffrer.

La Banque de France souhaite que les établissements soient plus rigoureux

Pour la Banque de France, le paiement mobile représente l’avenir. Même avant l’apparition du coronavirus, la disparition progressive du cash se faisait sentir.

Malgré tout, les utilisateurs continuent de nourrir des appréhensions quant à ce mode de paiement qu’ils jugent trop vulnérable face aux attaques de personnes malintentionnées.

Les chiffres communiqués par la Fédération Bancaire Française les confortent dans cette hypothèse.

Important En effet, 40,5 % des litiges qui ont été répertoriés par la fédération en 2019 étaient en rapport direct avec la fraude aux moyens de paiement, soit 11,5 points de plus que l’année d’avant.

La Banque de France exhorte alors les acteurs financiers à rajouter des modules de sécurité supplémentaires sur les opérations de paiement, que ce soit en magasin via la carte bancaire sans contact, via le téléphone ou en ligne.

L’imprudence des utilisateurs

Pour sécuriser au mieux les transactions, les établissements bancaires ont également un devoir d’éducation vis-à-vis de leurs clients. Nombreux sont les usagers qui n’ont pas les réflexes requis pour bien protéger leur compte bancaire.

Évidemment, il ne s’agit pas de jeter l’opprobre sur la personne victime de fraudes. Toutefois, bon nombre d’entre elles peuvent être évitées en initiant les particuliers aux règles de sécurité de base.

Des mots de passe trop faciles à deviner ou encore des informations bancaires diffusées par inadvertance, les pirates sont à l’affut de ces petits faux pas puisqu’ils constituent une porte dérobée leur permettant d’accéder au compte de l’usager et de se servir en toute quiétude.

Le cash étant destiné à circuler de moins en moins, au lieu de faire les poches, les fraudeurs se sont adaptés. Pour subtiliser l’argent des particuliers, ils utilisent désormais des ordinateurs ou des smartphones. Il appartient aux acteurs financiers de leur compliquer la tâche en poursuivant les efforts dans le développement des modules de sécurité.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top