Stimulus check : certains Américains pourraient ne jamais en voir la couleur

tirelire et drapeau usa

Les États-Unis font partie des pays les plus gravement touchés par la pandémie de Covid-19. Comme ailleurs dans le monde, une période de confinement a été observée, laissant présager à court terme une grave crise économique. Pour venir au secours des plus démunis, le gouvernement a mis en place des aides financières. Mais les banques pourraient les réquisitionner.

Des ménages vont être privés d’aides à cause de leurs découverts et de leurs dettes

Le gouvernement américain pense déjà à l’après-confinement et anticipe une période de crise encore plus dure que ce que le pays est en train de connaître à l’heure actuelle.

La vie devra reprendre son cours et, pour de nombreux ménages, il s’agira de repartir de zéro. Dans le vaste plan d’aide qu’il a mis en place, le gouvernement américain a prévu une enveloppe pour épauler les personnes les plus impactées.

Le montant exact de cette enveloppe n’a pas été dévoilé.

Important La seule certitude est que l’exécutif disposera de 2 200 milliards de dollars pour relancer l’économie, soutenir les entreprises et accorder directement une aide financière aux ménages les plus touchés par la précarité après la crise.

L’aide financière de 1 200 dollars s’adresse à tous les travailleurs, dont les revenus de l’année dernière (avant le coronavirus donc) ne dépassent pas les 75 000 dollars. Pour les couples, le barème de revenus annuels est fixé à 150 000 dollars. Les ménages qui remplissent les conditions recevront alors 2 400 dollars auxquels s’ajoutent 500 dollars par enfants à charge.

Cependant, une éventualité inquiète les observateurs. Lesdites aides seront directement versées sur le compte bancaire de chaque bénéficiaire. Mais si ce dernier présentait des impayés (pénalités de découvert, frais de tenue de compte…) ou encore avait un crédit en cours, sa banque pourrait ponctionner sur le stimulus check ce que le client lui doit, par exemple les mensualités avec les pénalités de retard.

En principe, cette pratique ne serait pas illégale

Si les établissements bancaires venaient effectivement à puiser dans le stimulus check pour se faire rembourser, aucune action en justice ne pourrait être entreprise par le client, étant donné qu’aucun texte de loi n’interdit cette pratique.

Les bénéficiaires devront donc s’en remettre à la bonne foi des banques pour espérer toucher cette aide qui peut s’avérer vitale en ces temps difficiles. Et justement, certaines banques ont affirmé que malgré les impayés, elles ne comptent pas rajouter un malheur supplémentaire à leurs clients en difficulté.

C’est le cas entre autres de JP Morgan Chase qui est allé jusqu’à promettre que si une aide venait à atterrir sur le compte d’un client, mais qu’entre temps, celui-ci a entrepris d’ouvrir un compte bancaire auprès d’un autre établissement, elle restituerait la somme virée.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top