76 recommandations seront appliquées dans les banques australiennes pour limiter les abus

DAB banques australiennes

Le 4 février dernier, 76 recommandations ont été émises par une commission d’enquête australienne afin de mettre fin aux nombreux abus dans le secteur bancaire. Depuis la crise financière de 2009, les banques australiennes ont eu recours à des pratiques qui lèsent leurs clients. Les mesures décidées par la commission visent à redresser la situation.

Suite à plusieurs scandales après la crise financière de 2009, le gouvernement a monté une commission d’enquête en 2017 afin de faire le point sur les infractions observées au sein des banques australiennes.

Les résultats de l’enquête touchent de nombreux établissements, dont les quatre banques principales du pays. Celles-ci risquent donc des poursuites pénales et civiles. Certains responsables ont présenté des excuses publiques pour apaiser l’opinion publique.

Le président chargé de la commission fait confiance aux régulateurs pour trouver des solutions adéquates et aux recommandations pour éviter d’autres abus.

De nombreuses banques seront mises en examen

Alors que les banques australiennes étaient félicitées pour avoir su gérer les répercussions de la crise financière de 2009, elles se sont adonnées à de nombreux abus depuis. Il y a deux ans, une commission a été chargée d’analyser la situation et de proposer des mesures pour remédier à la situation.

Selon les résultats publiés début février, 24 personnes et sociétés, dont les 4 principaux établissements bancaires australiens (Commonwealth Bank, Westpac, ANZ et NAB) ainsi que d’autres banques comme AMP ou ClearView, devront se soumettre à un examen des autorités de régulation financière du pays.

Des actions en justice pourraient également être menées contre eux. Toutefois, Kenneth Haynes, président de la commission, en appelle aux régulateurs pour démêler au mieux la situation.

Déjà, Anna Bligh, présidente de l’Australian Banking Association, avait présenté des excuses aux clients tout en leur assurant que l’établissement assumait totalement la responsabilité pour les manquements qu’ils ont subis.

Les recommandations toucheront de nombreux domaines

Afin de redresser la situation dans les banques australiennes, la commission d’enquête a publié un rapport de 500 pages contenant 76 recommandations. Ces dernières visent à stopper les abus dans le système financier du pays et à convaincre les clients de ne pas changer de banque.

Dans ce rapport, la commission a relevé des fraudes aux prêts immobiliers et à l’assurance-vie, des pots-de-vin en échange de prêts douteux, des frais facturés à des clients décédés depuis des années et bien d’autres.

Pour rééquilibrer la situation, la liste de recommandations de la commission obligera désormais les courtiers en prêts immobiliers à privilégier les emprunteurs au lieu des prêteurs.

Elle prône également la mise en place d’une autorité disciplinaire pour les conseillers financiers, l’interdiction de démarchage de produits de retraite ou d’assurance auprès de personnes mal informées ou encore l’interdiction de déduire les frais de conseils sur les comptes épargne-retraite.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top