Les clients doivent s’assurer que leurs banques protègent leurs données personnelles

Protection de donnée personnel sur intenet

Portés par la transformation numérique, les établissements bancaires se mettent au Big Data. De cette démarche est né le marketing prédictif qui permet de vendre le bon produit via le canal adapté au moment opportun. Si cette méthode permet aux banques d’augmenter leur performance commerciale, il existe des risques d’exploitation des données des clients à des fins marchandes.

Nombre de banques hexagonales cherchent actuellement à valoriser les données personnelles de leur clientèle. Cependant, ces informations sont considérées comme sensibles, d’autant plus qu’il s’agit de biens non commercialisables, contrairement à ce qu’il en est aux États-Unis.

Avant de souscrire une quelconque offre après avoir procédé à un changement de banque.

les clients doivent se renseigner sur les conditions d’utilisation des données qu’ils transmettent aux enseignes concernées. Ils doivent surtout s’informer sur la manière dont leurs informations personnelles seront partagées avec les organismes tiers.

La CNIL prohibe d’ailleurs leur exploitation à des fins autres que ce qui a été prévu au départ.

Le Big Data ouvre la voie à de nombreuses opportunités

Grâce au Big Data, les banques ont désormais la possibilité d’automatiser certaines procédures comme la conclusion des contrats avec les signatures des parties prenantes. Mais certains établissements vont encore plus loin.

Par exemple, Société Générale demande d’accéder aux données transactionnelles des demandeurs de prêts qui ne parviennent plus à négocier avec la banque prêteuse. Pour ce faire, elle se sert notamment de sa filiale Franfinance. Quant au groupe BPCE, il a choisi d’exposer ses données publiques en ligne.

Le Crédit Mutuel Arkéa (CMA), pour sa part, a fait l’acquisition de la jeune pousse Budget Insight (qui est connu en tant qu’agrégateur de comptes) durant l’été dernier.

Il faut savoir qu’un tiers peut exploiter les données des adhérents. Ce sont surtout les géants du Web qui en profitent, sachant que certains d’entre eux disposent désormais de leur propre monnaie ou de leur propre moyen de paiement.

La distribution de services plus personnalisés présente certains risques

Si les établissements bancaires et les Fintech travaillent sur l’exploitation des données de leurs clients, c’est parce qu’ils espèrent améliorer la relation qu’ils entretiennent avec eux. C’est ce qu’a confirmé le directeur général du CMA, Ronan Le Moal, à la presse en 2017.

D’ailleurs, à l’échelle mondiale, 58 % des banques se sont accordées à dire en 2016 que le recours au Big Data permettait de mieux connaître les usagers et leurs habitudes de consommation.

Dans le détail, la mise en place de dispositifs marketing intelligents débouche sur la proposition de produits et de services plus adaptés aux besoins des consommateurs. La personnalisation est telle qu’ils correspondent à leurs comportements d’achat (et donc d’épargne).

Cependant, les clients ne sont pas à l’abri du vol de leurs données par les cybercriminels et des conséquences d’un tel acte (usurpation d’identité, harcèlement, etc.).

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top