L’intelligence artificielle suscite une vive attention chez Société Générale

Travail d’équipe avec interface futuriste

Dans ses différents services, Société Générale met en place les technologies d’intelligence artificielle et d’analyse des données. Une opération qui, sur l’année en cours, devrait contribuer à la création de quelque 230 millions d’euros de valeurs. Avec cette mesure, la banque de La Défense espère résister à la concurrence d’acteurs financiers nouveaux.

Pour la directrice de l’innovation chez Société Générale, Claire Calmejane, voir l’intelligence artificielle (IA) comme une simple nouvelle technologie s’avère insuffisant. Elle souligne que celle-ci doit aussi être considérée comme un vrai changement dans la manière de travailler.

À travers l’accroissement de l’utilisation des technologies d’IA, l’entreprise prévoit ainsi d’accentuer et de démocratiser l’exploitation des données. Pour mieux tirer parti du potentiel y afférent, elle projette d’accélérer la transition de ses serveurs vers des disques infonuagiques. Société générale entend aussi accentuer l’apprentissage de son personnel à l’égard du Cloud. Sur ce point, elle revendique 1 000 collaborateurs spécialistes de la donnée parmi lesquels 300 data scientists.

Généraliser les situations d’application de l’IA

En 2021, le groupe a formé 5 000 individus, dont tous les patrons métiers, aux modèles d’IA. Pour généraliser les usages en son sein, il a conclu une alliance avec Dataiku, une licorne française.

Actuellement, 330 cas d’application de ces technologies ont été dénombrés au sein de Société Générale. Dans ceux-ci, l’on se sert de l’analyse des données, dont près de 50 % avec une utilisation de l’IA. Sur la seule année en cours, l’entreprise évalue à 230 millions d’euros la plus-value. Cette valeur se porte en même temps sur les épargnes faites et les revenus supplémentaires engrangés.

Parmi les cas d’usage de l’intelligence artificielle, se trouve, entre autres, Synoé. Une plateforme créée pour les affiliés de la banque privée, totalisant des milliers de titulaires de compte bancaire, dans l’Hexagone. Le programme procure une solution automatique de recommandation en placement. À cet effet, elle se réfère aux connaissances des clients en matière de finance et à leurs buts.

Bâtir une banque plus prédictive

Les procédés d’intelligence artificielle sont également exploités afin de faire fonctionner les :

  • « Callbots » ;
  • « Chatbots ».

Deux logiciels permettant de répondre aux questions élémentaires des consommateurs et qui traitent quotidiennement jusqu’à 15 000 échanges. Avec des logiciels d’analyse capables de traiter des volumes extrêmement conséquents d’informations, l’IA vient également :

  • Détecter les éventuelles anomalies par rapport à chaque situation ;
  • Accompagner les équipes de conformité et de risque.

Claire Calmejane indique qu’avec la mise en place de ces instruments, ils aspirent à ériger :

[…] Une banque plus personnalisée, plus relationnelle, plus réactive mais aussi plus prédictive.

Claire Calmejane

La cadre mentionne en illustration Kalrna, Adyen ainsi que d’autres nouveaux arrivants dans le secteur financier. D’après elle :

Ces sociétés ont justement bâti leur modèle économique sur l'exploitation et la valorisation de la donnée.

Claire Calmejane

De son côté, le directeur général de la banque, Frédéric Oudéa, appuie :

L'usage accru et responsable des données, notamment avec l'intelligence artificielle, est un levier stratégique.

Frédéric Oudéa,

Société Générale compte alors s’appuyer sur ce système pour optimiser ses produits.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top