La Banque Centrale Européenne rend public la variation d’utilisation de la carte bancaire en Europe

Un portefeuille noir avec un ensemble de cartes de crédit/débit de la Bank of Ireland et quelques pièces de monnaie et des billets de 50 euros à côté

En 2020, l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement a rapporté que les opérations sans contact constituaient la moitié des transactions bancaires. En ce qui concerne l’utilisation de la carte, les chiffres viennent d’être publiés par la Banque Centrale Européenne. Après une étude technique suivie d’une analyse approfondie, la BCE a pu apporter des précisions à propos de l’usage de cet outil de paiement hors espèces sur le territoire européen.

Peu après la publication du rapport d’utilisation des transactions bancaires par l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, c’est au tour de la Banque Centrale Européenne de s’y mettre. L’enseigne vient de divulguer les chiffres à propos de l’usage des cartes sur le territoire européen. Les statistiques montrent que ce dispositif de paiement demeure le préféré des titulaires de compte bancaire sur le continent.

Par ailleurs, le rapport de la BCE permet aussi d’affirmer que l’utilisation des cartes bancaires connaît une variation non négligeable d’un pays à un autre. En tout cas, ce mode de règlement d’achat exprime sa puissance depuis que le premier confinement a été déclaré en Europe.

France obtient un résultat assez régulier

En Europe, la carte bancaire affiche à son actif 2 000 milliards d’euros consommés et conserve la position confortable de numéro un des opérations bancaires hors espèces ainsi que des transactions tout court.

L’Hexagone affiche une performance assez continue. Le rapport mentionne qu’en 2020, la carte bancaire constitue plus de la moitié des transactions hors espèces au pays, plus précisément à 57,4%. Ces chiffres placent la France en bas de la Slovaquie qui, elle, présente une statistique de 57,7%.

Mais en ce qui concerne la métropole, la BCE signale une diminution de 1,3% de l’utilisation des cartes bancaires. Il en est de même pour le chèque, avec une réduction de 1,5%. Contrairement aux retraits et aux virements qui ont vu s’accroître respectivement de 1,5% et de 1,4%.

Une variation remarquable pour les autres pays

Les autres pays européens montrent des chiffres moins constants à propos de l’usage de carte bancaire. En effet, une variation marquante est mentionnée par la BCE. Ainsi, l’État qui prend la première position est le Portugal avec 69,6% d’utilisation de ce moyen de paiement. Puis viennent ensuite deux des pays baltes, à savoir Estonie et Lettonie avec chacun 64,6% de représentation. Juste derrière eux se situent ensuite Finlande avec 63,9%, Irlande avec 63,7%, Espagne avec 63,4%, Grèce avec 63% et le dernier membre de l’union tripartite Lituanie avec 60,4%. Enfin, les Pays-Bas et la Belgique restent à un seuil près de la moitié avec 51,7% pour le premier et 50,7% pour le second.

Mais même en étant dominants, certains pays représentent une statistique légèrement inférieure à la moitié. C’est le cas de l’Autriche et l’Italie qui réalisent respectivement 49,2% et 47,2%. Pour l’Allemagne, les chiffres sont très loin des autres pays avec seulement 28,7% de part de marché. Ce qui fait du pays un cas isolé à propos de l’utilisation de carte bancaire même s’il réalise une augmentation de 2,7% de ce moyen de paiement par rapport à l’année dernière.

Ainsi, les moyens de paiement hors espèces continuent leur domination sur le territoire européen. Jusqu’ici, la carte bancaire, étant le numéro un de la part de marché, mène la cadence.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top