Les élus prônent l’ouverture envers l’ICO et les cryptomonnaies

ICO

Le système financier français a toujours eu du mal à faire confiance aux entreprises qui opèrent par Initial Coin Offering (ICO) afin de lever des fonds. Le mercredi 12 septembre dernier, les députés ont toutefois adopté un amendement y référant. Désormais, ces entreprises pourront ouvrir plus facilement un compte en banque.

Les députés veulent soutenir les entreprises qui utilisent les cryptomonnaies pour lever des fonds. Alors que le système financier et les institutions financières étaient réticents à cette pratique, un nouvel amendement vient d’être voté dans le cadre de la loi Pacte.

Si l’Initial Coin Offering (ICO) fait l’objet d’un label de l’Autorité des marchés financiers (AMF), alors les sociétés pourront ouvrir plus facilement un compte bancaire, qu’il soit question de cryptomonnaies ou non.

Dans cet amendement, les banques sont sommées d’instaurer des règles proportionnées, en toute objectivité et qui n’admettent aucune discrimination. Vraisemblablement, il s’agit d’un coup de pouce pour ces entreprises. Explications !

L’ICO, le nouveau mode de financement prisé par les start-ups

Pour les néophytes, le terme Initial Coin Offering ou ICO est loin d’être compréhensible. Il s’agit d’un concept de levées de fonds auquel les cryptomonnaies sont utilisées.

Cette pratique devient de plus en plus fréquente en France comme dans d’autres pays industrialisés. Si en 2016, l’ICO n’a permis que de lever 96 millions de dollars en France, les chiffres de 2017 ont nettement explosé. En effet, les fonds levés à travers l’ICO ont atteint la barre des 4 milliards de dollars au cours de la même période.

Si ce crowdfunding attire tant de start-ups aujourd’hui, c’est parce que son efficacité est redoutable. En quelques jours voire en quelques minutes, il est possible de lever d’importantes sommes.

Par exemple, il a suffi de 30 secondes au navigateur internet Brave pour lever 35 millions de dollars. En matière de montant, le record mondial est détenu par une start-up appelée Filecoin. Son ICO lui a permis de lever un montant de 257 millions USD.

Faciliter et encadrer la pratique de l’ICO en France

Il faut noter toutefois que ces entreprises qui ont eu recours aux levées de fonds via les cryptomonnaies ont autrefois eu des difficultés à ouvrir des comptes bancaires sur le territoire français.

Les députés viennent alors d’adopter un amendement qui vise à mieux encadrer l’utilisation de ces ICO en Hexagone. Ledit amendement implique l’instauration d’un label octroyé par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Ce label permettra alors aux start-ups d’ouvrir des comptes bancaires plus facilement.

Les institutions financières quant à elles, devront désormais appliquer des règles strictes, objectives et qui ne sont pas discriminantes envers ces entreprises ayant recours aux cryptomonnaies et à l’Initial Coin Offering (ICO).

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top