La Banque Postale publie sa grille tarifaire pour 2019

logo de la Banque Postale

Comme chaque année, les prix des produits et des services bancaires proposés par les banques classiques sont revus à la hausse. Il en va de même pour la Banque Postale, réputée pour ses tarifs particulièrement bas par rapport aux autres banques traditionnelles. Le client qui détient un compte courant et souhaitant virer de l’argent est susceptible de ressentir cette augmentation en 2019.

L’arrivée de nouveaux acteurs dans le secteur bancaire a incité les banques classiques à modérer la hausse de leurs tarifs. Toujours est-il que l’application de la loi Macron constitue une pression supplémentaire. La Banque Postale et le Crédit Coopératif restent les établissements qui proposent aujourd’hui encore, des tarifs qui défient la concurrence.

La banque coopérative française tend davantage à devancer son homologue, au fil des années. Aussi petites soient les augmentations constatées dans la nouvelle grille tarifaire 2019, elles sont loin d’être insignifiantes pour les usagers. Parmi les frais qui ont fait un bond, on peut citer les frais découlant des irrégularités de fonctionnement, les frais de dossiers et les frais de tenue de compte.

Une hausse modérée des tarifs chez la Banque Postale

Parmi les banques traditionnelles dont les tarifs sont les moins chers du marché, on note la Banque Postale. Il s’agit d’une banque publique qui exerce actuellement des activités commerciales, en plus de la gestion d’actifs. Le domaine de l’assurance ne lui est pas non plus inconnu.

Les particuliers, les entreprises et les organismes associatifs doivent toutefois faire face à l’augmentation progressive des tarifs, qui reste modérée par rapport à celle des autres banques classiques. En effet, ces dernières facturent les frais de tenue de compte à 24 euros dans l’année, en moyenne.

Quand les incidents bancaires alimentent les caisses de la banque

Les frais bancaires prélevés en cas d’incident de paiement augmenteront l’année prochaine. C’est notamment le cas lorsque la banque envoie une lettre d’information avisant le client du rejet de chèque.

Cette opération qui coûte 7 euros en 2019 a lieu quand le compte bancaire n’est pas suffisamment approvisionné. Par ailleurs, lorsqu’un prélèvement est rejeté, 14,60 euros seront débités du compte, soit 60 centimes supplémentaires.

Concernant les frais de tenue de compte, ils grimpent de 10%, ce qui coûte 13,20 euros à l’usager. De même, les contributions portant sur les offres groupées progressent de 1,20 euro par an. Les virements réalisés occasionnellement en agence n’échappent pas non plus à cette tendance à la hausse. Ils coûtent 3,60 euros à chaque opération.

Une réduction est envisageable sur les cartes Visa Premier

Si les virements ponctuels ne sont pas facturés, les frais de carte (carte à autorisation systématique, V-Pay, Visa Classic) se stabilisent. Pour espérer une réduction intéressante sur le prix de sa carte, le client doit posséder une Visa Premier, obtenue en souscrivant le pack bancaire Alliatys.

S’agissant des frais de renégociation de crédits immobiliers et les frais de dossiers relatifs aux prêts à la consommation, ils sont prélevés à hauteur de 1% des crédits contractés.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top