Le département bancaire de La Poste conjugue atouts et dysfonctionnements

fonctionnaire de La Poste

La Poste se veut être proche des ménages les plus fragiles en œuvrant en tant que banque sociale. En cette période estivale où les autres agences prennent leur souffle, les bureaux de cette enseigne restent bondés comme à chaque virement des allocations. La durée d’attente due aux manques de personnel crée indéniablement des tensions, mais l’opérateur public fait des efforts pour les temporiser.

Le versement des allocations sociales se passe généralement entre le 5 et le 9 du mois. Cela occasionne mensuellement un pic de travail chez La Poste, quelle que soit la période de l’année. Cette affluence s’explique par le privilège accordé par cet établissement, d’utiliser le Livret A à la place d’un compte courant afin de bénéficier de l’aide financier du gouvernement.

Le fait est que l’opérateur se veut de répondre aux attentes de sa clientèle, en tenant compte de ses enjeux sociaux. Certes, quelques dysfonctionnements sont constatés dans ses services, entre autres l’absentéisme des employés. Mais l’enseigne veut bien apaiser les tensions qui s’ensuivent.

Un manque de personnel qui sévit

Deux des bureaux de La Poste sur dix présentent de forts enjeux sociaux et accueillent 37% de ses clients. Or, d’après le bilan que le groupe a publié en septembre 2017, plusieurs dysfonctionnements ont été relevés. Parmi eux, a été cité l’absentéisme des employés qui dépasse la moyenne nationale.

En effet, le taux d’arrêts de travail y est de 40% à 50% alors que la couverture de ces absences n’est en aucun cas suffisante. C’est ce qui a d’ailleurs été confirmé dans un document interne.

Il va sans dire que le manque de personnel suscite de nombreuses tensions, surtout en certaines périodes où un unique guichet est ouvert et devant lequel attendent quelque vingtaine de personnes, obligées de faire la queue pour être servis. Pas étonnant que la présence d’un vigile devienne indispensable.

Quoi qu’il en soit, le problème ne repose pas toujours sur la longue durée d’attente. La directrice des Ressources Humaines du réseau de La Poste, Patricia Derouet, avance que ce sont en général les problèmes reliés au retrait d’argent qui pousse les clients à hausser le ton. Des fonds inexistants, par exemple, ou encore l’absence d’une pièce d’identité. Selon les confidences d’un employé de l’enseigne :

Ici, être chargée de clientèle demande une certaine diplomatie.

La seule banque sociale de la France

La Poste peut revendiquer le titre de seule banque sociale dans l’Hexagone. Elle permet, en effet, à la population fragile qui ne peut accéder à un compte courant d’utiliser son Livret A afin de percevoir les allocations mensuelles octroyées par l’État. Celles-ci sont versées à partir du 5 du mois jusqu’au 9 et sont à retirer auprès des guichets postaux.

Dans son activité sociale, l’établissement se veut être proche de sa clientèle. Cette dernière étant pour la plupart des foyers modestes, à l’image même du quartier populaire où siège le bureau de La Poste (dans le 18ème arrondissement de Paris, à l’angle des rues Ordener et de Marx-Dormoy).

D’après une représentante syndicale, les habitués de l’agence préfèrent se présenter auprès des guichetiers malgré l’existence des automates qui ont été mis en place en vue de réduire les fils d’attente. Elle explique en ces termes que :

On les oriente vers les automates, où ils peuvent récupérer l’argent de leur livret A avec une carte de retrait, mais une grande partie de ces populations ne peut pas se débrouiller seule.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top