Quels sont les changements du secteur bancaire prévus à partir de janvier 2018 ?

utilisation d'un DAB

La révolution du secteur bancaire a déjà commencé avec l’arrivée d’Orange Bank, mais les banques traditionnelles doivent s’attendre au « pire ». Prévue d’entrée en vigueur en janvier 2018, l’application de la directive européenne DSP2 apporte son lot de changement. Tout savoir sur ces changements du secteur bancaire pour 2018.

Le secteur bancaire est sur le point d’assister à d’importants changements. Les banques en ligne, les banques mobiles, notamment Orange Bank, ces acteurs ont déjà commencé la révolution du secteur. Par ailleurs, le 13 janvier 2018, l’application de la directive européenne DSP2 obligera les banques traditionnelles à partager les données de leurs clients, avec les autres opérateurs.

Une situation qui leur est défavorable. Les banques de nouvelle génération, en revanche, tirent profit de cette situation, du fait qu’elles peuvent proposer des offres plus attrayantes en matière de services et de formules, à moindre coût. Les banques classiques tentent bien que mal de limiter la portée de cette directive.

Les banques classiques doivent partager les données personnelles de leurs clients

Au niveau du secteur bancaire, il en ressort que les établissements financiers détiennent toutes les informations concernant leurs clients : salaire, patrimoine, projets, situation familiale, l’endroit dans lequel un client fait ses courses ou encore ses habitudes alimentaires. Ces données sont tellement précieuses pour ces enseignes, qu’elles n’ont pas envie de les partager.

Important Pourtant, à compter du 13 janvier 2018, la DSP2, une directive européenne, les obligera à donner accès à ces données aux autres établissements. Cette opération se fera de manière sécurisée et en temps réel, à condition d’obtenir l’autorisation préalable du client.

Cette situation est ainsi positive pour les startup de la finance, qui n’auront plus qu’à peaufiner des alternatifs de services et de placements à moindre coût. En d’autres termes, ces Fintech pourront proposer des services similaires à ceux des banques classiques, avec des coûts amoindris. Elles seront même en mesure de proposer mieux, avec des offres supplémentaires à forte valeur ajoutée (sur mobile par exemple). Au niveau des applications mobiles bancaires, les banques de la nouvelle génération offrent une meilleure expérience client.

Ces changements marqueront ainsi la fin du monopole bancaire. Les clients pourront faire baisser les prix des formules, en comparant les offres des acteurs financiers sur le marché. En outre, les banques de réseau risquent de se transformer en simple teneur de compte avec l’émergence des « initiateurs de paiement ».

Afin de limiter la portée de cette directive, les banques poussent le législateur à interdire le Web scraping, qui est une technique d’extraction des données des sites web au profit des API.

DSP2 va faciliter le développement des établissements bancaires de nouvelle génération

Avec l’entrée en vigueur de la DSP2, l’accès à des services personnalisés sera plus aisé.

Pour ceux qui se déplacent souvent à l’étranger, Revolut propose une carte de crédit MasterCard gratuite, pouvant transférer de l’argent sur n’importe quel compte bancaire, dans n’importe quelle devise, toujours à titre gratuit.

L’offre de PayTop permet de recourir à du cash en devise étrangère, à domicile. Pour ceux qui veulent réduire leur budget sur l'assurance, Wilov propose de moduler son prix, à distance et sans engagement, selon l’usage réel effectué sur le véhicule.

Un épargnant qui désire doper son Livret A pourra avoir recours à Raisin (Raiseyourinterest). Ce dernier propose de souscrire des comptes à terme dans des enseignes implantées dans d’autres pays européens.

Par ailleurs, le coaching financier est l’innovation la plus importante du secteur bancaire. En effet, la conception des robots conseillers vise à encourager les Français pour qu’ils épargnent, défiscalisent ou investissent mieux.

Cette automatisation des stratégies de placement et d’investissement, poussée par les startup comme Advize ou WeSave, permet de bénéficier de bonnes prestations à bas coût. Ces « robots-advisors » risquent fort de remplacer les conseillers bancaires dont la compétence reste discutable.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top