Le digital gagne du terrain en opérations bancaires

un homme,smartphone et carte de crédit dans les main

L’on assiste à une évolution constante des pratiques bancaires. Le Smartphone est de plus en plus sollicité pour effectuer des opérations bancaires simples, comme les virements ou la consultation de solde. En revanche, pour les démarches plus complexes comme l’ouverture d’un compte, les consommateurs préfèrent rester dans le classique : le contact physique.

La digitalisation bancaire est en voie d’intégrer les habitudes des Français. En effet, prendre son Smartphone pour consulter son solde devient presque un réflexe. Un cabinet d’audit français a mené une enquête sur 3 300 clients particuliers de banques afin de jauger le niveau de changement de mentalité des consommateurs, par rapport au digital.

Sans grande surprise, la majorité se disent prêts au changement : accepter le fait qu’un robot contribue à la gestion de l’épargne, accéder au compte via une application bancaire, voire partager les informations personnelles à distance. En revanche, pour certaines opérations, les sondés continuent à privilégier le contact physique avec leur banquier.

L’application mobile bancaire est consultée près de trois fois par semaine

Consulter ses comptes ou effectuer un virement via son Smartphone devient presque une habitude à l’ère du digital. Selon un sondage effectué par un cabinet d’audit et de conseils présenté en septembre 2017, intitulé « relations banques et clients », mené auprès de plus de 3 300 clients particuliers d’établissements bancaires français, les applications bancaires mobiles continuent de conquérir le quotidien des consommateurs.

En outre, davantage de personnes estiment que pour les opérations bancaires dites « simples », le besoin de se présenter physiquement n’est plus nécessaire. Ainsi, pour 2017, 34% des personnes interrogées préfèrent accéder à leur compte via un Smartphone, contre 27% seulement en 2016, soit une hausse de 7 points. En effet, aujourd’hui, cette utilisation devient presque un réflexe.

Le cabinet précise que la consultation de l’application mobile se fait 11.3 fois par mois, soit environs trois fois par semaine. À l’heure actuelle, le partage des données ne semble plus être un obstacle pour les consommateurs. En effet, 62% des interrogés se prétendent prêtes à partager leurs informations personnelles avec leurs établissements bancaires via des applications.

En outre, à la question, « comment feriez-vous si votre agence fermait ? », 64% des interrogés se disent d’accord pour avoir des rendez-vous par téléphone, 43% à domicile et 35% par visioconférence. Autre preuve de changement de mentalité, 43% sont prêts à accepter à avoir affaire à un robot, pour la gestion de leur épargne, en plus d’un conseiller.

La digitalisation totale des services bancaires encore en suspens

Malgré cette forte appréciation des applications mobiles bancaires, la digitalisation totale de ces services ne se fera pas dans un futur proche. En effet, la relation entre le client français et son banquier reste inébranlable.

Pour preuve, 29% des Français sondés ont déclaré que pour ouvrir un compte bancaire, la proximité de l’agence demeure un critère essentiel de sélection de l’établissement. Toutefois, cette tendance commence à changer progressivement : 32% des individus entre 15 et 24 ans privilégient l’établissement bancaire de leur conjoint ou parent, avant le critère de la localisation.

En outre, la nouvelle génération commence à admettre que certaines opérations peuvent se faire à distance, ce qui leur est plus pratique.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top