La banque fermera le compte du mauvais client

Client bancaire insatisfait

Le mauvais comportement d’un client envers un employé de la banque peut amener l’établissement à clôturer son compte bancaire sans préavis.

Les employés des établissements bancaires et ceux des assurances se plaignent souvent des agressions verbales qu’ils subissent de leurs clients. En effet, dans ces milieux, les tensions sont fréquentes et les clients peuvent parfois s’emporter très facilement, en proférant des menaces ou des injures à l’encontre de leurs interlocuteurs.

Ce genre de comportement est par ailleurs prohibé par la justice, et donne le droit à l’établissement bancaire de procéder à la clôture immédiate et sans préavis du compte bancaire du client. Aussi, particuliers comme professionnels, les clients de ce genre d’établissement ont le devoir d’avoir une certaine maitrise de soi au risque de se voir exclure de la banque.

Mais il y a pire, car si le client a souscrit à un crédit auprès de l’établissement bancaire, il devra sans attendre procéder au remboursement de la totalité du montant restant dû de son prêt au moment de la clôture du compte.

Nécessité du self-control

La relation qui subsiste entre le client et le personnel de la banque doit toujours être basée sur le respect, bien que cela ne soit pas vraiment évident. D’autant que la conjoncture socio-économique favorise souvent les tensions entre les deux parties. Quoi qu’il en soit, le client doit toujours préserver une certaine maîtrise de soi lorsqu’il se retrouve en face de son banquier.

Le 13 décembre 2016, la Cour de cassation a émis un arrêté confirmant que la proclamation d’injures ou de menaces vis-à-vis d’un employé d’un établissement financier donne le droit à ce dernier de procéder à la fermeture compte bancaire du client, et en même temps mettre un terme à son crédit.

Cela implique que le client doit procéder, sans attendre, au remboursement du montant restant dû de son crédit. La banque peut appliquer cette sanction sans émettre de préavis à l’intention du client. Ainsi, avec les opérations bancaires qui présentent des anomalies aggravées, ce genre d’attitude reflète aussi un « comportement gravement répréhensible ».

De perpétuelles victimes

Un cabinet spécialisé réalise et publie une enquête portant le titre « les Français et les services ».

En prenant le relais, le Figaro met l’accent sur le fait que les employés des banques et des assurances sont les plus exposés à ce genre de comportement irrespectueux émanant des clients. Les agressions verbales sont les plus fréquentes, et ces derniers en sont régulièrement victimes.

Suite à cette enquête, la Cour de cassation prend alors une décision par rapport à ces faits, et proclame que : quel que soit le genre de client, professionnel ou particulier, la fermeture compte bancaire est irrévocable pour tout client dont le comportement aura été jugé condamnable.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire si le client n’a pas proféré des menaces ou des injures à l’encontre d’un employé, la banque se verra dans l’obligation de respecter les clauses de la convention d’ouverture de compte concernant le préavis.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top