Les risques du compte bancaire joint et les précautions à adopter

Un couple économisant dans une tirelire

Aujourd’hui, nombreux sont les couples qui décident d’ouvrir un compte bancaire joint pour les dépenses de leur foyer. Cependant, ils sont tout aussi nombreux à ne pas connaître les dangers auxquels l’ouverture d’un tel compte les expose. Pour limiter les risques, certaines précautions sont nécessaires avant de procéder à la création du compte commun. Détails !

Le Crédoc (Centre de recherche pour l’étude de l’observation des conditions de vie) a réalisé une étude qui révèle que 64% des couples mettent en commun l’intégralité de leurs avoirs financiers.

L’enquête indique par ailleurs que parmi les ménages qui ont deux enfants, 85% d’entre eux ont ouvert un compte bancaire joint. Pour ce qui est des couples qui n’ont pas d’enfant, 51% disposent d’un tel compte. Il faut souligner qu’il y a une nuance entre la mise en commun de tout l’argent des conjoints et la possession d’un compte bancaire joint uniquement utilisé pour les dépenses du couple.

Les dangers du compte commun

S’ils sont nombreux à ouvrir un compte bancaire joint, les ménages ne sont toutefois pas toujours conscients des risques présentés par celui-ci.

La possession d’un compte commun peut s’avérer particulièrement problématique pour les co-titulaires quand ils éprouvent certaines difficultés financières.

Pourquoi ? Parce qu’une fois que les deux personnes ont ouvert le compte bancaire joint, leur responsabilité est engagée et elles sont tenues de faire preuve de solidarité financière. En raison de ces contraintes, le compte peut afficher un solde négatif. Conséquence, les deux titulaires sont tenus de verser des frais à leur banque pour ce découvert.

La situation peut se compliquer davantage si le compte se trouve fréquemment dans le rouge étant donné que les deux individus peuvent être frappés d’interdiction bancaire, et ce, peu importe le fautif.

La possession d’un compte bancaire joint est par ailleurs problématique lorsque celui-ci est adossé à un crédit immobilier et que le couple venait à se séparer. Dans un tel cas de figure, la clôture du compte se fait nécessairement par la transmission d’une lettre recommandée avec accusé de réception à la banque.

À noter que la solidarité reste engagée pour ce qui est des dettes accumulées antérieurement. En outre, le jugement de divorce n’aboutit pas forcément à la clôture du compte commun.

Quelques pratiques à adopter pour les personnes désirant ouvrir un compte commun

Avant d’ouvrir un compte joint, quelques précautions s’imposent pour se prémunir des dangers de celui-ci.

En premier lieu, il s’avère judicieux pour les co-titulaires de disposer chacun d’un compte bancaire individuel pour ses propres dépenses courantes.

Outre cela, il est recommandé aux deux individus d’ouvrir un compte au nom de « co-titulaire 1 et co-titulaire 2 » et non de « co-titulaire 1 ou co-titulaire 2 ».

De cette manière, chaque personne détient le contrôle sur les dépenses de l’autre étant donné que pour initier une transaction, il faut systématiquement l’aval des deux parties signataires.

Enfin, chaque personne a la possibilité de se désolidariser de l’autre. Pour cela, les deux individus doivent désigner un seul responsable qui sera tenu d’endosser toutes les responsabilités lors de tout incident de paiement et ce, même si celui-ci n’est pas le fautif.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top