Wise œuvre pour l’accès des non-banques aux infrastructures interbancaires de paiement

Une femme utilisant une carte de crédit retire de l'argent d'un distributeur automatique de billets à l'extérieur d'une succursale de caisse d'épargne.

Wise œuvre pour l’accès des non-banques aux infrastructures interbancaires de paiement. C’est du moins, ce que cette fintech britannique veut bien laisser croire auprès des autorités européennes en misant sur la réforme de la directive DSP2 pour y parvenir. Sa stratégie, mettre en exergue les points forts de son produit phare, le virement instantané.

Depuis sa création, Wise a fait de la transparence des frais bancaires sur les transactions internationaux son cheval de bataille à travers son modèle économique basé sur le virement instantané.

Un choix qui a fait de cette fintech britannique une référence dans la lutte contre les « frais cachés » des paiements en devises pour inciter à davantage d’acteurs financiers à emboîter ses pas comme pour le cas de BNP Paribas avec son offre « Option Travel ».

D’ailleurs, l’enseigne est consciente que ses mérites ne sont pas passés inaperçus auprès des autorités pour l’inciter à redoubler d’efforts dans ce domaine. Son objectif, faire un bond en avant dans le développement de ses activités en profitant de la prochaine réforme de la directive DSP2.

Notre sélection des promos
Offre du moment
150 € Offerts
BoursoBank
Je découvre l’offre
Offre du moment
200 € Offerts
AXA Banque
Je découvre l’offre
Offre du moment
160 € Offerts
Monabanq
Je découvre l’offre
Offre du moment
180 € Offerts
Hello bank!
Je découvre l’offre
Je compare les offres bancaires

La fintech mise sur la nouvelle mouture de la directive DSP2

Acteur financier, Wise est bien placé pour savoir que l’UE s’est accordée jusqu’à la fin de l’année pour revoir les grandes lignes de la directive européenne des paiements (DSP2). Une réforme attendue avec grande impatience auprès de cette fintech selon Julie Arnoux, directrice commerciale de Wise France indiquant que :

Nous attendons de la réforme de la directive DSP2 davantage de clarté sur les frais de la part des banques et des prestataires de services, mais aussi la possibilité pour les non-banques d’accéder aux infrastructures interbancaires, comme le système TIPS de la BCE.

Julie Arnoux

En effet, l’enseigne parie sur cette révision permettra aux non-banques de sa lignée d’avoir accès aux infrastructures interbancaires européens en notant que pour sa part, elle a déjà obtenu le feu vert de la Banque d’Angleterre pour une autorisation au Royaume-Uni.

Et pas seulement puisque la fintech veut faire avancer d’une façon plus réglementaire la ruée du secteur financier vers la transparence des frais des transactions de devises. Ce, en démontrant à travers ses études sur les pratiques tarifaires que dans ce domaine, la clarté a encore du chemin à faire. Un point de vue partagé par YouGov annonçant que :

Le coût des « frais cachés » supportés par les consommateurs européens peut s’élever à 12,5 milliards d’euros en une seule année. Seuls 14% des consommateurs européens comprennent ce qu’ils payaient réellement pour un paiement international.

Julie Arnoux

Je compare les offres bancaires

Le virement instantané pour changer la donne

Il va sans dire que Wise veut faire d’une pierre, deux coups en pariant sur la réforme de la directive DSP2 dans l’espoir que les autorités prendront en compte la part jouée par son modèle économique basé sur le virement instantané.

Ce, étant donné que ce mécanisme permettra de renforcer la transparence des frais sur les virements internationaux pour la principale raison qu’il promet des paiements et des retraits « sans frais cachés ». Et pas seulement selon Julie Arnoux énumérant des avantages à la fois pour le client que pour l’opérateur :

  • Une excellente expérience client qui va générer davantage de volumes de transactions qui permettra aux acteurs financiers de réduire leur tarif ;
  • Un gisement de réduction des coûts des services étant donné la baisse considérable du nombre d’appels de clients se renseignant sur l’exécution du virement.

Raison pour laquelle, ce responsable a fait savoir que :

L’objectif est bien d’atteindre 100% des transactions en virement instantané.

À noter qu’aux dernières nouvelles, ce système garantissant un transfert en moins de 20 secondes représente plus de la moitié des opérations transfrontalières de la fintech enregistrant ainsi une hausse de 50% de son activité en un an, grâce à 5 millions de clients actifs.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.