Quelles sont les conséquences sur les actions bancaires lors de la mobilité bancaire ?

Bureau d'actions bancaires

L’émergence des acteurs disruptifs tels que les fintechs, la multiplication des mesures consuméristes comme la loi sur la mobilité bancaire… autant de défis à relever pour les banques du Vieux continent qui, comme le rappellent les spécialistes, risquent encore de porter un sérieux coup aux valeurs bancaires déjà mal en point.

Vers la fin de l’oligopole du secteur bancaire

Jusqu’ici, changer de banque s’apparentait à un véritable parcours du combattant : les formalités étant fastidieuses et la démarche pouvait prendre plusieurs mois. Selon les chiffres, seuls 4,5 % des Français sautent le pas chaque année, si bien que le marché reste encore dominé par une poignée de groupes bancaires.

Mais ça, c’était avant, car depuis le 6 février dernier, date d’entrée en vigueur de la loi Macron sur la mobilité bancaire, le changement de banque devient plus simple. Désormais, ce sont les banques qui s’occupent de toute la paperasserie à la place de leurs nouveaux clients. Cette disposition vise à renforcer la concurrence au sein du secteur et faire baisser les prix, jugés prohibitifs par les consommateurs.

Selon une étude réalisée par Opinion Way, le nombre de clients susceptibles de clôturer leur compte devrait quadrupler cette année. Malgré tout, ce phénomène restera marginal, puisque cette loi concerne uniquement la mobilité des comptes courants ; des frais étant toujours facturés à l’usager pour le transfert des livrets d’épargne, des contrats d’assurance-vie ou encore des comptes titres.

Mais ces lois consuméristes ne sont pas les seules menaces qui pèsent sur l’oligopole bancaire français, les banques devront également faire face à la montée en puissance de ces start-ups du numérique qui empiètent désormais sur leurs plates-bandes : les fameux fintechs. Des acteurs disruptifs qui bouleversent profondément les habitudes des consommateurs et qui cartonnent surtout auprès des jeunes.

Les actions bancaires en prennent un sacré coup

Mais la révolution n’en est qu’à ses débuts, car l’émergence de ces plates-formes du web continue de modifier considérablement le paysage du secteur bancaire. Les banques ferment leurs agences à tour de bras, laissant à leurs clients le soin de gérer eux-mêmes leur compte.

Le rôle du conseiller bancaire, qui fut jadis le point de départ à toutes décisions d’investissement, n’a jamais autant été discuté. Et même les opérateurs téléphoniques se sont invités au bal, à l’image d’Orange qui vient de lancer sa banque mobile.

Forcément, ces bouleversements des usages ne sont pas sans conséquence pour les banques françaises, dont les actions ne cessent de dégringoler. Mais en bout de ligne, ce sont les consommateurs qui en sortiront gagnants, et c’est peut-être la seule chose qui compte.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top