La loi allemande sur la mobilité bancaire bouleverse l’activité des banques et des FinTech du pays

Banque allemande

Depuis quelques mois, les banques comme les startups allemandes ont vu leur activité évoluer.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi sur la mobilité bancaire le 18 septembre dernier, les banques allemandes ont vu leur responsabilité augmenter. Le législateur leur impose en effet de fournir un service d’aide à la mobilité bancaire à tout client souhaitant changer d’enseigne.

Il suffit à l’usager de remplir un formulaire pour que les banques concernées, celle de départ et celle d’arrivée, exécutent toutes les tâches et démarches inhérentes au changement d’établissement et ce, dans un délai maximum de 12 jours.

Ces nouvelles règles secouent l’activité des établissements bancaires. Certaines banques signent de nombreux clients tandis que d’autres perdent les leurs. Avec la mobilité bancaire facilitée, les Allemands n’hésitent en effet plus à quitter leur enseigne pour trouver une autre moins chère et avec de meilleurs services.

Les banques ne sont néanmoins pas les seuls acteurs touchés par ces nouvelles dispositions. Les FinTech sont également concernées. Leur activité est en effet revigorée par le service d’aide à la mobilité bancaire étant donné qu’elles fournissent désormais aux banques des outils numériques pour minimiser les coûts que ces dernières doivent engager pour déployer ledit service.

Le service d’aide à la mobilité bancaire

Baptisée « Zahlungskontengesetz », la loi allemande sur la mobilité bancaire contraint les banques du pays à assister les clients qui désirent changer d’établissement.

Pour bénéficier de ce service d’aide à la mobilité bancaire, le client doit signer un formulaire auprès de la banque qu’il a choisie.

Cette dernière, avec la coopération de l’ancien établissement du client, est chargée de s’occuper du reste. La banque d’arrivée est notamment tenue de recouvrer tous les ordres de virement en cours de son ancien compte. L’établissement de départ doit quant à lui transférer la liste des prélèvements automatiques du client effectués durant les treize derniers mois à la nouvelle enseigne.

Les deux banques doivent réaliser ce transfert dans les douze jours ouvrés à compter de la réception de l’ordre du client.

Une progression de la mobilité bancaire

Un sondage Forsa pour la banque Triodos réalisé en septembre dernier indique qu’avec ces nouvelles mesures, 25% des clients se disent dorénavant prêts à changer de banque. En guise de comparaison, cette proportion était de 14% auparavant. Cette proportion est par ailleurs plus importante chez les jeunes (18 à 25 ans) dont 43% souhaitent quitter leur enseigne pour se tourner vers une autre.

Les chiffres collectés auprès des établissements de crédit reflètent quant à eux que ce nouveau dispositif, qui permet de changer de RIB et de banque plus facilement, suscite énormément l’intérêt des clients. La banque en ligne ING Diba confie par exemple que depuis l’entrée en vigueur de cette loi, elle a inscrit de nombreux nouveaux clients (2 000 usagers par jour). Du côté de Postbank, filiale de Deutsche Bank, 100 000 comptes ont été clôturés depuis qu’elle a mis fin à la gratuité de son compte courant le 1er novembre dernier.

Un autre sondage de Forsa révèle d’ailleurs que ce sont les frais de tenue de compte (pour 66% des sondés), plus que la qualité du service (pour 32% des sondés), qui incitent principalement les clients à changer de banque.

Une loi qui profite aux Fintech allemandes

Ces nouvelles dispositions n’affectent pas seulement l’activité des banques. En effet, celle des FinTech allemandes spécialisées dans le changement de compte se trouve grandement concernée.

Les startups allemandes de l’innovation financière profitent énormément de la situation étant donné qu’elles ont trouvé de nouveaux débouchés à leurs outils numériques : les banques. Elles leur proposent en effet des solutions digitales pour réduire les coûts administratifs générés par les changements de compte. Sascha Dewald, directeur de la jeune pousse berlinoise FinReach, confie que

nous avons été contactés par de nombreuses banques depuis ces derniers mois. L’activité est en plein boom .

Sascha Dewald

Ces FinTech développent notamment des plateformes qui permettent un suivi direct du transfert du compte des clients. Entre autres, la startup Fino Digital fournit ses services à Commerzbank ; Kontoweschel24 travaille quant à elle avec ComDirect.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top