BPCE lance sa banque en ligne avec Fidor Bank

Capture du site de Fidor Bank

Le groupe bancaire mutualiste BPCE a annoncé le lancement de sa banque en ligne Fidor Bank. Cette arrivée sur le marché français de la banque en ligne apparait comme une offensive face au secteur qui est actuellement en plein ascension notamment avec la mise en œuvre de la loi Macron et l’arrivée prochaine d’Orange Bank.

Le groupe mutualiste qui rassemble les réseaux des Banques populaires et des Caisses d’Epargne avait déjà annoncée en juillet la signature d’un accord qui porte sur l’acquisition de la banque digitale allemande Fidor Bank, qui propose des comptes bancaires en ligne au Royaume-Uni et en Allemagne et un modèle collaboratif de distribution de produits financiers.

Incité par ING Direct et Boursorama en France, BPCE était le seul grand groupe bancaire à ne pas posséder une filiale de banque en ligne.

Ainsi, Fidor représente le relais de croissance potentiel important, malgré le marché qui est encore peu rentable et très compétitif. Car en effet, le marché de la banque en ligne n’a pas encore donné les résultats escomptés par les analystes, devant renverser l’hégémonie des réseaux traditionnels.

Ainsi, le 21 février 2017, la BPCE a annoncé son arrivée sur le marché de la banque en ligne qui se traduit par le lancement de Fidor Bank.

De plus, elle compte réduire ses tarifs en fermant 5% de ses agences bancaires dans les trois prochaines années.

Fidor Bank, c’est BPCE en mode Fintech

BPCE a acquis Fidor Bank, l’offre de la Fintech allemande en juillet 2016. La banque digitale n’était jusque-là accessible qu’en Allemagne et au Royaume-Uni, et englobe l’ouverture d’un compte bancaire ainsi que la distribution de produits selon un modèle collaboratif. Le président du directoire de BPCE, François Pérol, précise :

C'est un modèle qui est disruptif et très différent du nôtre.

François Pérol

D’après ce dernier, il est destiné à être accessible à toute l’Europe d’ici 2020.

Alors que BPCE restait le seul organisme à ne pas disposer d’une filiale de banque en ligne sur le marché français, le lancement de Fidor Bank intervient, considéré comme un relais de croissance.

Avec Fidor, l’objectif de l’opérateur est de digitaliser ses métiers et réduire les coûts de structures en passant par la fermeture « d’un peu plus de 400 points de vente » en trois ans.

La stratégie digitale de BPCE

Avec son virement au digital, le groupe mutualiste veut concurrencer les autres acteurs du marché des banques en ligne. Et tout comme ses concurrents, BPCE a également constaté le changement évident des clients notamment dans leurs attentes et leurs comportements.

Ainsi, le groupe bancaire vise une accélération des ventes à distance qui sont bloquées à 11% actuellement pour atteindre 40% en 2020.

En outre, BPCE vire au digital en misant sur la démocratisation de la signature électronique, l’ouverture d’un compte en quelques minutes ainsi que la démocratisation future du crédit immobilier.

De plus, le plan stratégique du groupe bancaire 2018-2020 comprend notamment des économies atteignant 1 milliard d’euros à partir d’une baisse des effectifs et des effets de leviers obtenues par synergie des coûts.

Selon François Pérol, il s’agit de :

Saisir l’opportunité du digital et de mieux utiliser les nouvelles technologies que nos concurrents.

François Pérol

Et en ce qui concerne les agences :

Il n'y aura plus d'opérations courantes, moins de cash, moins d'activités transactionnelles mais plus de conseil et d'expertise.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top