Le Crédit Agricole organise une levée d’argent frais pour sa banque en ligne

logo de BforBank

Le Crédit Agricole annonce un projet de réinvestissement de BforBank. Depuis son arrivée sur le marché, le groupe a déjà investi plus de 170 millions d’euros dans la nouvelle banque. Cette initiative de levée d’argent frais permettrait au groupe mutualiste de soutenir son développement, étant donné que la jeune pousse a eu du mal à décoller depuis 2009.

Après des périodes tumultueuses, BforBank est sur le point de réintégrer le marché bancaire et financier. Grâce à un projet du Crédit Agricole, la banque en ligne pourra bénéficier d’une hausse de capital qui équivaut à 120 millions d’euros.

Avec une somme pareille, BforBank espère s’aligner avec ses concurrents comme ING Direct ou Boursorama. Rappelons que l’enseigne est détenue à 85% par les caisses régionales du groupe mutualiste et 15% par l’organe central qui n’est autre que Crédit Agricole SA (CASA).

Les caisses régionales semblent être contre ce projet. Elles estiment que cet investissement est inutile. Par ailleurs, ni BforBank, ni CASA ni la Fédération Nationale du Crédit Agricole n’a tenu à faire un commentaire concernant cette situation.

BforBank a eu du mal à décoller

Dans ses débuts en 2009, la banque en ligne du Crédit Agricole était un site d’épargne en ligne destiné à une clientèle haut de gamme. Son principal atout de développement était fondé sur son offre de livret rémunéré. L’enseigne comptait devenir rentable en 2014 et séduire 250 000 clients pour l’année 2015.

Or, le contexte de taux historiquement faible a rendu son offre d’épargne moins attractive. Face à cela, le groupe mutualiste a décidé de changer de stratégie, en transformant BforBank en une véritable banque en ligne, avec des formules contenant un compte courant ainsi qu’une offre de crédits.

Pour le groupe, ce tournant stratégique a permis de revoir les objectifs de la banque en ligne et viser l’équilibre pour 2018. Il faut pourtant préciser que ce changement de cap a été suivi d’une augmentation de capital de 40 millions d’euros.

Malgré cette situation, une source anonyme estime qu’une nouvelle levée d’argent frais pourrait être bénéfique pour la banque en ligne. Elle déclare que :

C'est une entreprise où il y a énormément de développements.

Pour remettre à flot la nouvelle enseigne, le Crédit Agricole a pris l’initiative de faire une levée d’argent frais à hauteur de 120 millions d’euros. BforBank qui ne compte aujourd’hui que 180 000 clients espère dépasser le cap des 350 000 usagers au-delà de 2021.

Les caisses régionales refusent de participer à la levée d’argent frais

Ce projet ne réjouit pourtant pas les caisses régionales, qui sont actionnaires à 85% de Bforbank.

Le Syndicat National de l’Entreprise Crédit Agricole Provence Côte d’Azur(Sneca PCA) souligne que

Plus on met de l'argent, plus on recule les objectifs.

Sneca PCA

En effet, le bilan de BforBank est inquiétant. La banque en ligne n’a affiché un résultat net positif qu’en 2013 et 2014. Or, rappelons que le groupe mutualiste a déjà investi environ 170 millions d’euros dans sa banque en ligne depuis son lancement.

En tenant compte de cette nouvelle augmentation de capital, la facture passe de 170 millions à 290 millions d’euros, soit 246 millions d’euros pour les caisses régionales.

Dans une déclaration publiée récemment, la Sneca PCA demande à sa direction de ne pas participer à l’opération de levée d’argent frais. Selon l’organisation, cela coûterait près de 1,9 million d’euros à l’entité régionale. L’organisation dévoile

La fuite en avant des dirigeants pour soutenir à bout de bras BforBank, alors que cette banque en ligne est clairement positionnée en concurrent des caisses régionales.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top