Comment les banques tirent-elles profit des comptes à découvert ?

Comment les banques tirent-elles profit des comptes à découvert ?

Chaque année, environ un Français sur deux se retrouve à découvert au moins une fois. Or, un compte dans le rouge déclenche une cascade de frais bancaires qui profitent grandement aux banques. Ces dernières engrangent chaque année six milliards d’euros à partir des agios liés aux irrégularités et incidents de paiement, tels que les commissions d’intervention, les frais de rejet de chèque ou de prélèvement ou de tenue de compte inactif.

Notre sélection des promos
Offre du moment
180 € Offerts
Hello bank!
Je découvre l’offre
Offre du moment
80 € Offerts
BoursoBank
Je découvre l’offre
Offre du moment
80 € Offerts
Fortuneo
Je découvre l’offre
Offre du moment
80 € Offerts
BforBank
Je découvre l’offre

« Un cercle vicieux »

Un reportage de TF1 a récemment mis en lumière les difficultés rencontrées par un titulaire de compte à découvert. Ce dernier cumule chaque mois un découvert de 1 300 euros, qui engendre des frais importants.

ImportantSon relevé bancaire fait état de quatre commissions d’intervention de 4 euros chacune, ainsi que de frais pour refus de prélèvement. En cumulant ces différents frais, on arrive à un total de près de 3 000 euros, soit plus du double du montant du découvert lui-même.

Face à cette situation, la banque demande à son client de régulariser son compte débiteur. Cependant, les frais exorbitants facturés par l’établissement bancaire rendent la tâche quasi impossible pour ce dernier, qui se retrouve empêtré dans un véritable cercle vicieux.

Je compare les offres bancaires

Des commissions plafonnées pour les ménages modestes

Malheureusement, ces frais d’incident ne sont pas suffisamment encadrés. Les banques profitent alors de ce vide juridique pour appliquer des tarifs exorbitants. Par exemple, une transaction par carte bancaire est facturée 8 euros, tandis qu’un prélèvement rejeté coûte 20 euros. Et pour l’envoi d’un simple courrier informatif déjà connu du client, il faudra débourser 20 euros supplémentaires.

Ces pratiques discutables, qui génèrent des profits annuels de 6 milliards d’euros pour les banques, sont devenues l’une de leurs principales sources de revenus.

ImportantPour protéger les personnes les plus vulnérables contre de tels abus, une loi impose aux banques de fixer un plafond mensuel de 25 euros pour les commissions bancaires des quatre millions de ménages en situation de précarité financière.

La Banque Postale s’y est déjà pliée pour 400 000 de ses clients. D’après Ly Vincent, directrice de la clientèle vulnérable à la Banque Postale,

Les clients fragilisés financièrement, qu’ils aient subi ou non un incident bancaire, bénéficieront automatiquement du plafonnement des frais d’incident.

Ly Vincent

Ce plafonnement restera en vigueur même si, à l’avenir, ils sont confrontés à des incidents entraînant des frais importants. À noter que ce dispositif pourrait bénéficier à un million et demi de Français.

À retenir
  • Un Français sur deux finit dans le rouge au moins une fois par an.
  • Les frais liés au découvert génèrent 6 milliards d’euros de revenus annuels pour les banques.
  • Les frais d’incident bancaires sont plafonnés à 25 euros pour les personnes en situation de fragilité financière.

Archives

Tout Meilleurtaux dans votre poche Meilleurtaux Reprenez le pouvoir sur votre budget

Faites des économies, suivez l’activité de vos comptes et simulez un achat immobilier ou un crédit consommation.

Meilleurtaux Placement Reprenez le pouvoir sur votre épargne.

Suivez la performance de tous vos contrats (assurance vie, retraite, immobilier, défiscalisation) et re-versez facilement. Garantie 0 paperasse.

Meilleurtaux Partenaires L’application gagnante pour les professionnels.

Augmentez votre chiffre d’affaires immobilières, gagnez en efficacité lors des premières visites, développez votre business au delà de l’immobilier et travaillez votre image et votre réputation.

application meilleurtaux
fraude Vigilance fraude et accompagnement

Attention, vous pouvez être sollicités par de faux conseillers Meilleurtaux vous proposant des crédits et/ou vous demandant de transmettre des documents, des fonds, des coordonnées bancaires, etc.
Soyez vigilants · Meilleurtaux ne demande jamais à ses clients de verser sur un compte les sommes prêtées par les banques ou bien des fonds propres, à l’exception des honoraires des courtiers. Les conseillers Meilleurtaux vous écriront toujours depuis une adresse mail xxxx@meilleurtaux.com
Vous avez un doute sur l’un de vos contacts ou pensez être victime d’une fraude ? Consultez notre guide.