Une nouvelle classe d’actifs viendra bientôt s’ajouter à l’offre de trading de Revolut

Ajout de la carte Revolut Visa dans le portefeuille numérique Apple Pay. Apple Pay est un mode de paiement NFC facile et sécurisé.

Une nouvelle classe d’actifs viendra bientôt s’ajouter à l’offre de trading de Revolut. Du moins, dans la mesure où cette néobanque britannique arrive à donner vie à un nouveau projet qui devrait lui permettre d’accorder à sa clientèle la possibilité de se lancer dans la gestion d’actifs à travers les fonds négociés en bourse (ETF).

Pour Revolut, tous les moyens sont bons pour empêcher ses clients de changer de banque quitte à prendre des décisions drastiques pour satisfaire ces derniers si ce n’est que de prendre en exemple le blocage des achats d’actions lors de l’affaire GameStop.

Mais pour en venir au vif du sujet, il faut dire que cette fois, sa stratégie est de mettre à la disposition de sa clientèle une nouvelle classe d’actifs pour les empêcher de voir ailleurs. Celle qui viendra renforcer son offre de trading si l’on croit Martin Gilbert, son président qui a soufflé quelques mots sur le sujet.

Un projet désormais envisageable selon ce responsable mettant en exergue les dernières performances de l’entreprise.

Une catégorie spécifique de clients comme cible

Revolut devra se lancer dans la gestion d’actifs.

Martin Gilbert

C’est en cette phrase que Martin Gilbert a évoqué la possibilité pour Revolut d’ajouter une nouvelle classe d’actifs à son activité de trading qui, rappelons-le, est possible, grâce à un partenariat avec la société américaine DriveWealth. Une solution optimale pour une catégorie spécifique de clients selon ce responsable faisant essentiellement allusion à ceux qui :

  • Souhaitent diversifier leur portefeuille ;
  • Investir de façon plus sécurisée.

À M. Gilbert d’ajouter :

Les ETF seraient un produit idéal à offrir.

Martin Gilbert

Non pas sans raison puisque cet homme à la tête de cette néobanque estime que les intéressés n’y trouveront que des avantages en précisant qu’à travers les ETF, un seul ordre suffit pour lancer des investissements auprès de plusieurs entreprises issues d’un seul panier et que chaque année :

  • Les placements restent négociés sur les places boursières au même titre que les actions ;
  • Le panier évolue comme pour le cas de sa pondération.

La néobanque est mieux armée pour y arriver

En annonçant le désir de Revolut de se lancer dans les ETF, Martin Gilbert a fait savoir que, malgré les périodes difficiles engendrées par la crise sanitaire et ses conséquences, la néobanque est désormais mieux armée pour permettre à ce projet d’aboutir en soulignant au passage que :

Il n’y a pas de plan pour le moment, mais on ne peut pas l’éviter.

Martin Gilbert

En entrant dans les détails, ce responsable a tenu à rappeler que l’entreprise est en mesure d’assurer sa relance notamment, grâce à la performance de son marketplace pour le e-commerce, de son offre de trading ainsi que celle de son service d’achat de matières premières et de cryptomonnaies.

Soit, autant de leviers qui ont bien fait de renforcer les capacités d’investissement de l’enseigne qui n’a d’ailleurs pas hésité à évoquer les principaux indicateurs pointant dans ce sens en faisant allusion à ses capacités :

  • D’ouvrir 300 000 nouveaux portefeuilles de cryptomonnaie par mois ;
  • De gérer près de 1,4 milliard de dollars de cryptomonnaies pour le compte de ses clients.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top