N26 mise sur l’expérience pour asseoir son hégémonie sur le secteur financier

Revolut est une alternative bancaire numérique qui comprend une carte de débit prépayée.

Dans sa course avec Revolut, N26 entend étendre son influence sur le marché français. La néobanque allemande a ainsi recruté quatre nouveaux cadres l’année dernière et vient d’ouvrir ses bureaux dans la capitale. N26 accuse une croissance fulgurante depuis sa création en 2015 et compte gagner encore plus de parts de marché.

Revolut et N26 sont les deux néobanques européennes enregistrant le plus de clients en ce moment. Ils distancent largement leurs concurrents et se livrent une bataille sacrée pour devenir leader dans leur domaine. Dans cette optique, N26 souhaite gagner plus de parts du marché français et a ainsi ouvert son bureau parisien qui rassemblera son équipe de direction pour la France. À savoir, la néobanque allemande compte actuellement 1 500 salariés, dont 250 sont chargés de s’occuper du marché français.

L’ouverture du nouveau bureau dans la Ville lumière a pour but d’optimiser les performances de la banque mobile afin d’inciter les clients à changer de banque et à opter pour N26.

De nouveaux cadres expérimentés

Pour séduire davantage de clients, N26 souhaite collaborer avec des salariés expérimentés. L’année dernière, la néobanque a ainsi recruté quatre employés solidement rodés. Christine Massicot, la directrice marketing France de N26, accuse 15 ans d’expérience dans le métier, elle a notamment été à la direction de la marque Veepee. Vient ensuite Hélène Sohier, la responsable stratégie et opérations, qui possède 15 ans d’expérience en ayant notamment travaillé chez la Banque Populaire Caisse d’Épargne (BPCE) et Barclays.

On retrouve également parmi les nouveaux employés de N26 France, Aurélie Ranouil, nommée directrice conformité et sécurité financière. Cette dernière possède également 15 ans d’expérience dans le secteur financier où elle a travaillé pour des banques étrangères telles que Deutsche Bank ou QNB. Enfin, il y a Timothée Lenoir, responsable des relations publiques. C’est le moins expérimenté des quatre nouvelles recrues de N26 pour la filiale française. Il accuse 8 ans d’expérience dans des agences de communications, notamment 5 ans chez Elan-Edelman.

Pour l’heure, le bureau parisien de N26 n’accueille quotidiennement que très peu de salariés. En effet, la crise sanitaire oblige, le télétravail est imposé à la plupart des employés.

Le bilan de N26

Avec l’ouverture de ces bureaux à Paris, N26 entend apporter plus de simplicité, d’autonomie et une réelle proximité avec son service client. Le directeur général France et Benelux de la néobanque allemande, Jérémie Rosselli, a indiqué que :

Avec ce bureau à Paris et cette équipe locale sonorisée, N26 va accélérer la construction de la banque qui simplifie la vie du quotidien.

Jérémie Rosselli

N26 comptabilise actuellement environ 1,85 million de clients en France. Une clientèle composée essentiellement de jeunes, puisque 40 % des sociétaires ont plus de 35 ans. Chaque jour, la banque mobile enregistre 2 000 nouveaux clients, et elle entend bien garder ce rythme.

Pour rappel, N26 a été fondée en 2015 et sa croissance est fulgurante. Depuis sa création, la néobanque allemande a récolté environ 800 millions de dollars de financement et compte aujourd’hui plus de 7 millions de clients. Quant au nombre de ses collaborateurs, l’enseigne digitale emploie aujourd’hui près de 1 500 salariés qui travaillent dans 8 villes, à savoir New York, São Paulo, Paris, Milan, Vienne, Berlin, Barcelone et Madrid.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top